Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/10/15 | 16 h 03 min par Marcelle Roux

ANGERS : Succès pour le documentaire « SUD, EAU, NORD, DEPLACER »

Sud_eau_nord_deplacer

Dans le cadre des Octovales 2015 , c’est à la Salle Jean Vilar que le public angevin découvrait ce documentaire réalisé par Antoine Boutet :

« SUD, EAU, NORD, DEPLACER »

Les travaux pharaoniques, entrepris par le Gouvernement chinois sur une idée de Mao ont alimenté le débat qui a suivi la projection : la protection de l’environnement ;    le déplacement des populations et leur relocalisation aléatoire ; l’irrigation du désert de Gobi ( sic)! et ses résultats improbables ainsi que  son corollaire, la destruction de zones forestières  en vue  attribuer des terres presque incultivables aux paysans déracinés…;   la  captation prochaine  des eaux du Yarlong Tsangpo au Tibet et ses conséquences sur la climatologie et le régime des glaciers en Himalaya ; autant d’ observations et de réalités choquantes alors que les questions environnementales concernent toute la Planète.

Souhaitons que ce film devienne une base de réflexions, avant ou pendant COP 21, rassemblement mondial attendu en cette fin d’année 2015 …alors qu’ au même moment Pékin s’enorgueillit la nouvelle mise en exploitation d’une centrale géante au Tibet.

voir ci dessous : french.xinhuanet.com Publié le 2015-10-13 à 14:01 |

WUHAN, 13 octobre (Xinhua) — La centrale hydroélectrique Zam, la plus grande du Tibet, est actuellement totalement opérationnelle.

Les six unités de la centrale ont été intégrées au réseau électrique mardi, a annoncé China Gezhouba Group, un grand entrepreuneur hydroélectrique basé à Wuhan, capitale de la province du Hubei, dans le centre de la Chine.

Située dans le district de Gyaca de la préfecture de Shannan, la centrale hydroélectrique Zam exploite les importantes ressources en eau de la rivière Yarlung Zangbo, une rivière majeure qui traverse le Tibet. Elle produit 2,5 milliards de kWh d’électricité chaque année.

« Elle permettra d’atténuer la pénurie d’électricité du centre du Tibet et d’assurer le développement de la région en manque d’électricité. Elle est aussi une base énergétique importante dans le centre du Tibet », a indiqué la société.

Selon certaines sources, lorsque l’électricité sera en quantité suffisante pendant l’été, une partie de l’électricité sera transmise à la province voisine du Qinghai.

La centrale hydroélectrique, à quelque 140 kilomètres de Lhassa, capitale du Tibet, a nécessité un investissement total de 9,6 milliards de yuans (environ 1,5 milliard de dollars).China Huaneng group en est le propriétaire et l’opérateur.

La première unité a été mise en opération en novembre dernier.