Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

20/05/15 | 18 h 41 min par Marcelle Roux

NEPAL / THAMETENG, 20 mai 2015 : Reconstruction et Rappel pour ce hameau de 20 foyers isolés dans le Haut Pays Sherpa

ecole sacs de terre

       Type de murs antisismiques, élevés en sacs de sable ou de terre.
                                          Les appels se multiplient pour secourir le Népal.
Dans ces circonstances dramatiques, les réseaux d’amitié et de confiance qui se sont élaborés au Népal, au fil du temps, sont précieux.
Voici l’appel que je privilégie pour que Mingma,  jeune médecin sherpa, puisse aider la vingtaine  de familles de son hameau, dans la haute Vallée de l’Everest au Népal,  hameau éloigné de tout et qui ne recevra  aucune aide extérieure avant longtemps, comme bien d’autres villages, il est vrai …
Je lui fais bien sûr complètement confiance.
 Pourquoi  relayer plus spécialement son appel ?
 Parce que Mingma  et Nouru, dont je vous parle ci-dessous, sont  les  deux  enfants  sherpas  dont je me suis occupée depuis la disparition de leur père en 1998, dans la même vallée, suite à l’ incendie des moteurs du Pilatus qu’il pilotait  … pour un secours en montagne .
Ils avaient alors 8 et 6 ans.
Mingma  m’envoie donc  les photos  de  Thameteng, son village, qu’il découvre  pratiquement détruit! 
Il m’appelle  » Au secours »  
thameteng4
Faut-il traduire? Les photos parlent d’elles mêmes …
Nouru termine sa formation d’ingénieur / énergies alternatives et Mingma son aîné, ayant terminé  ses études de médecine, s’était rendu, il y a quelques semaines  à son premier poste, le  petit hôpital créé par Sir Edmund Hillary à Kunde, justement dans la Vallée de L’Everest,
Le séisme a tout ébranlé ou détruit…
Mingma a pu soigner beaucoup de blessés dont 18 personnes avec multiples fractures ; parmi eux  quelques rescapés des camps de base des sommets : Everest et autres …
Norbu, son frère était à Kathmandu et a pu m’aider  à localiser plusieurs amis dont Théo  82 ans.
 Nous avons pu informer sa famille en France et le Quai d’Orsay.
En ville, comme dans tous les villages, tout le monde craint les répliques et la vie, ou la survie, se passent en extérieur, …mais là-haut, c’est pratiquement à  4000m, donc dans des conditions fort difficiles …
 
Ce village,  Thame et le hameau situé au dessus Thametang, par excellence   » remote areas  » -zones isolées-, ne peuvent être atteints qu’à pied  : pas d’ hélicoptères et très mauvaises conditions météo en ce moment spécialement puisque la mousson commence.
 Mingma a décidé de se rendre rapidement au village afin d’apporter les premiers soins éventuels ; donner un coup de main aux habitants du hameau pour amorcer le déblaiement des gravats …et soutenir sa maman qui l’a échappé  belle : la maison s’est écroulée sur ses talons…  le grondement de la terre l’ayant alertée !!
 Il faut bien comprendre que  dans cette région habitée par les Sherpas, l ‘entr’aide  est  spontanée.  Tout le monde aide tout le monde … que ce soit le travail dans les champs : labours, plantations, récoltes ou soins aux yacks ou les cérémonies culturelles ou familiales.
Dans le cas présent, déblayer puis envisager  la reconstruction : ce sera un engagement de chaque famille, de chacun pour tous, comme c’est la tradition.
Les sommes récoltées seront gérées par la collectivité et nous en aurons  les  détails par Mingma.
 J’ai connu et apprécié  cette expérience  lors de mon séjour de deux ans durant les années 1987 / 88 et 89, lors du travail de mise sur pied du dispensaire de santé de Lukla, que j’avais entrepris à la demande des villageois;  dispensaire auto-suffisant depuis plus de 20 ans,  grâce à la sérieuse auto-gestion des Sherpas.
Ayant dû repousser mon voyage prévu ce mois d’avril /mai 2015, hasard de calendrier,  je dois m’ y rendre en principe en octobre, après la mousson, afin d’être plus efficace et accompagnée de bénévoles dont trois infirmiers et un  architecte. Un reportage est aussi prévu.
Comme vous le savez, chers amis, depuis 30 ans maintenant, je suis très attachée à ce pays et à cette population. Au nom des amis sherpas « très secoués « , si je puis dire, par ces  terribles événements et personnellement, je vous remercie du fond du coeur.
Marcelle Roux 
Présidente de France-Tibet

 

Comment procéder si vous souhaitez aider cette petite communauté isolée, par notre intermédiaire : 

 Vous pouvez adresser vos dons à France Tibet avec la mention :

Opération Népal / Thameteng *

 * Soit par chèque adressé à l’association :
 France Tibet
 BP 55
 F 36200 Argenton sur Creuse
* soit directement via le site par paiement paypal sécurisé :
 www.tibet.fr : rubrique faire un don 

 

 MESSAGE DE MINGMA SHERPA

Chère Marcelle,

Merci pour les  liens.*

 Oui, le Népal  vient d’être fortement ébranlé par un tremblement de terre. Dans le Kumbu, les villages les plus atteints sont Thame et Thameteng

Je joins quelques photos  : presque  90%des  maisons sont détruites par le séisme. Les habitants dorment sous les tentes et n’ont que peu de nourriture et de produits  médicaux. 

Pourriez vous lancer un appel de fonds pour la vallée de Thameteng ? Pouvez-vous demander à vos amis et contacts de nous aider ? Thameteng  compte environ 20 maisons presque toutes détruites dont la nôtre. Maman a eu la chance de s’échapper avant que la maison ne s’effrondre.

 Merci, s’il vous plaît, de me faire savoir s’il est possible que vous organisiez une collecte de fonds et vous pouvez utiliser les photos.

 Amitiés

 Mingma

  

 Et  ce message de Théo, un des amis rescapés, ce 30 avril 2015 :

 « A cote de mon bureau, a 50 m dans la petite rue qui va au lavoir, le Budget Hotel qui venait d’etre (mal) construit s’est ecroule comme dans un gros trou dans le sol, burying alive 31 personnes surtout des visiteurs Indiens et tout le staff bien sur. Nous vivons à l’extérieur … »

* LES LIENS  pour envisager les constructions à venir…

La maison de  Mingma et Nouru ; la maman, Lakpa Dicki, est en rouge au premier plan.