Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

27/09/15 | 12 h 33 min

Des militants tibétains ont confronté un officiel chinois au lancement du livre du président chinois

Dharamsala, le 19 septembre : Des militants du mouvement Students for Free Tibet ont confronté un officiel chinois lors d’un événement pour la sortie du livre du président chinois Xi Jinping intitulé «Gouvernance de la Chine par Xi Jinping » dans une librairie de Washington DC,  aux États-Unis.

Lhadon Tethong, Directeur de l’Institut Action Tibet et Pema Yoko, directeur exécutif par intérim de Students for Free Tibet, accompagnés par d’autres membres du groupe ont confronté M. Guo Weimin, vice-ministre du Bureau d’information du Conseil d’Etat de la Chine (branche chargé de la propagande du Bureau politique (ou Politburo) du Comité central du Parti communiste chinois) au lancement du livre de Xi Jinping  dans une librairie nommée Politics and Prose.

Dans une vidéo, Lhadon Tethong a été vu disant : «Ce que je me demande c’est, est-ce que la question du Tibet est abordée dans ce livre. 150 Tibétains se sont immolés, ont brûlé leurs corps en signe de protestation tellement la répression de la Chine au Tibet est dure ».

Elle poursuit : « Les Tibétains, les Chinois, les Ouïghours et les gens de la Mongolie intérieure doivent être autorisés à vivre leur vie dans la liberté et jouir des même droits que les gens ont ici ».

« Est-ce que l’assassinat et la mort de Tulku Tenzin Delek dans une prison chinoise est inclus dans ce livre ? Ce sont des questions que les Tibétains veulent savoir. Qui y a-t-il d’indiqué sur les plus de 300 avocats traqués, arrêtés et disparus en Chine? Ceci est le livre d’un dictateur », a déclaré Pema Yoko dans cette même vidéo.

« Les activités publiques telles que le lancement du livre font partie de la préparation pour la prochaine visite d’Etat du président chinois Xi Jinping le 22 septembre », dit Pema Yoko de Students for Free Tibet.

Le propriétaire de la librairie Politics and Prose, Bradley Graham, et quelques fonctionnaires chinois sont intervenus pour faire sortir le duo de la librairie. Cependant, les militants attendaient à l’extérieur du magasin pendant l’événement et ont de nouveau confronté le responsable chinois et son entourage en bloquant leur passage pendant plusieurs minutes. Les militants tenaient des drapeaux tibétains et des affiches indiquant : « Xi Jinping : le Tibet sera libre ».

« Xi Jinping peut publier autant de livres de propagande qu’il veut, mais il ne peut pas réécrire l’histoire et changer le fait que le Tibet était une nation indépendante et que les Tibétains n’ont jamais renoncé à leur lutte pour les droits fondamentaux et la liberté », déclare Pema Yoko.

Pendant ce temps, à la Commission des Droits de l’Homme, Tom Lantos du Congrès américain a tenu une audience, jeudi à Washington DC, sur la mort du Tulku Tenzin Delek Rinpoché.

L’audience a vu Gyeshe Nyima, cousin de Tenzin Delek, parler des circonstances dans lesquelles le Tulku (Lama) a été condamné à tort d’«incitation au séparatisme», condamné à la réclusion à perpétuité et succombant plus tard à la torture en prison chinoise dans des conditions mystérieuses le 12 juillet dernier. Le membre du congrès James P. McGovern a animé l’événement et a également effectué des commentaires lors de l’audience.

L’audience a eu lieu au 441 Cannon Office au Capitole Hill et a été suivi par plus de 50 membres du personnel du Congrès et des partisans.

Traduction France Tibet