Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

30/09/20 | 19 h 55 min par Bureau de France Tibet

1er Octobre 1949… 1er Octobre 2020… la barbarie perdure… Piqûre de rappel N°2 !

1er octobre 1949 : A Pékin, Mao Zedong proclame l’avènement de la République Populaire de Chine. Il lance sa proclamation du balcon de la Porte de la Paix céleste, qui donne sur la grande place Tien An Men, non loin de la Cité interdite des anciens empereurs. L’anniversaire de ce jour est depuis lors devenu fête nationale en Chine populaire.

1er octobre 2020 : Dans de nombreuses capitales, les Communautés exilées  ayant fui le colonisateur chinois, créent pour la première fois dans le monde un mouvement d’ opposition au régime d’oppression installé pour perdurer Xi, le Maître du Monde, comme il aime à le penser, et Parti Communiste chinois  à ses ordres, quelles qu’en soient la déraison et les exactions inhérentes à ce pouvoir autoritaire.

D’année en année, ce chef d’Etat  et la véritable dictature orwellienne qu’il a  instaurée, sont qualifiés en des termes aux consonances que l’on préfère bannir du langage politique, par de nombreux observateurs étrangers.

LChinazie, dirigée par  Xi-tler, devient donc la cible d’ une véritable coalition  d’allure mondiale, regroupant dans nombre de pays,  supporters et  opposants de différentes origines, dont les droits fondamentaux sont réduits à zéro et donc obligés  de fuir leur terres maternelles qu’ils soient Tibétains, Ouïghours, Mongols, Mandchous, Hong Kongais, Taïwanais, Chinois dissidents et défenseurs des droits de l’ homme ou pratiquants de Falun Gong meurtris dans leur chair par les honteux trafics d’ organes … ; voire aussi des Vietnamiens ou des Indiens, citoyens de pays qui se sentent menacés par l’appétit féroce de Xi Jiping  qui dans sa volonté d’ hégémonie, fait fi de toutes les Conventions internationales.

Ainsi donc, ce 1er octobre est marqué par de multiples manifestations pacifiques d’ opposition dans nombre de capitales. 

Ne soyez donc pas surpris de trouver les banderoles et les couleurs nationales de Pays depuis longtemps colonisés par Pékin : le Tibet, le Turkestan Oriental, la Mongolie intérieure et la Manchourie ; de pays qui veulent maintenir leur démocratie indépendante  de Pékin : Hong Kong et Taïwan ; de pays qui craignent pour leur intégrité territoriale ou pour l’accès à l’eau des fleuves transfrontaliers dont ils sont tributaires : Inde, Vietnam, Népal ; sans oublier certaines ethnies ou pratiquants de Falun Gong, meurtris dans leur chair par les trafics d’ organes …

Nous jugeons donc opportun, puisque l’ Histoire se répète, d’ être plus explicite et vous proposons cette piqûre de rappel N°2, suite logique de la piqûre N°1

CHINE 2020-10-08 Libération PDF 2

 

 

 

CHINE 2020-10-08 Libération PDF 3