Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

12/10/15 | 12 h 30 min par Yeshe Choesang

Après dix longues années de prison, l’écrivain Dolma Kyab, est libéré.

Dolma-Kyab-2015

Selon une source tibétaine, les autorités chinoises ont relâché un Tibétain, jeune  écrivain et professeur d’histoire, après 10 ans et demi d’emprisonnement.

Dolma Kyab, 39 ans, a été relâché le 8 octobre 2015. Il a été chaleureusement accueilli par sa famille et ses amis, nous apprend le Tibet Post International grâce au témoignage d’ Arig Gyurmey, un autre écrivain tibétain vivant en exil.

Dolma Kyab avait été arrêté le 9 mars 2005, à Lhasa au Collège où il enseignait l’histoire et amené au centre de détention du Bureau de la Sécurité publique de la Région Autonome du Tibet (RAT), plus connu sous le nom de Seitru en tibétain.

Après que les protestations et émeutes aient éclaté à Lhassa en 2008, Dolma Kyab avait été déplacé à la prison de Chushul (chinois : Qushi) le 20 mars 2008.

Il était en détention à Seitru en attendant son procès sous l’inculpation de « mise en danger de la Sécurité nationale » et le 16 septembre 2005, était condamné à 10 ans et demi de prison par la Tribunal intermédiaire du peuple de Lhassa pour son manuscrit « Restless Himalayas ». Plus tard, sa famille  faisat appel, appel rejeté le 30 novembre 2005 et la peine de 10 ans et demi était maintenue.

Selon cette déclaration de peine, Dolma Kyab devait être transféré à la prison de Chusul mais les officiels de la prison  refusaient de l’accepter puisqu’ il avait contracté la tuberculose pendant sa détention à Seitru. En mars 2006, il était transféré à Chushul après des soins médicaux.

Passionné par l’écriture, Dolma Kyab a commis un manuscrit écrit en chinois, intitulé Sao dong de Ximalayashan (Restless Himalayas), qui comprend 27 chapitres traitant de différents sujets : la démocratie, la souveraineté du Tibet, le Tibet sous le régime communiste, le colonialisme, la religion et la croyance, etc.

Outre ce manuscrit, il a débuté des écrits sur les aspects géographiques du Tibet, néanmoins relativement courts; il traite de sujets sensibles, tels que la localisation et le nombre de camps militaires chinois dans la RAT sous un nom de plume : Lobsang Kelsang Gyasto.

Dolma Kyab est un écrivain et professeur d’histoire, il est né en 1976 dans le village d’Ari, dans la commune de Qilian, dans la préfecture autonome tibétaine de Tsochang (chinois : Haibei) dans la province du Qinghai. Il reçoit une éducation complète, à l’école primaire locale puis au collège de la commune avant de rejoindre le centre de formation des professeurs en 1995 et exerçant la profession dans un collège dans la commune de Qilian.

Plus tard, il continue ses études à l’université de Beijing et en 2003, il voyagea en Inde pour apprendre l’anglais et l’hindi. Dolma Kyab retourna au Tibet en 2004, où il enseigna l’histoire dans un collège de Lhasa.

Traduction France Tibet