Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

24/02/17 | 9 h 18 min par Tibet 77

Après Sonam hier, est-ce au tour de Tenzin Tseten d’être expulsée demain ?

drapeau_flottant

Tenzin Tseten a été arrêtée vendredi dernier alors qu’elle était convoquée à un rendez-vous à la Préfecture de Cergy.

Ses empreintes ayant été prises en Italie elle risque l’expulsion vers ce pays où elle n’a aucune famille, ni contact.

En France elle a retrouvé de la famille et une communauté de sa culture et de sa langue.

Par ailleurs, elle est hébergée à Paris, et a fourni à la Préfecture un certificat d’hébergement vendredi dernier, le jour de sa convocation, la Préfecture n’a rien voulu savoir. Cette incarcération semble déloyale en ce que la Préfecture de Cergy savait où elle était hébergée.

Transférée au centre de rétention du Mesnil Amelot, le premier recours a échoué lundi, il faut dire que la Préfécture de Cergy n’a pas été très coopérative en ne fournissant pas d’interprète en langue tibétaine alors que Tenzin ne parle que le tibétain.

Le traducteur qui lui a été assigné était chinois et d’après une amie présente celui-ci a affirmé que Tenzin comprenait parfaitement le chinois, mais ne voulait pas l’admettre pour des raisons politiques !

De même tous les documents qui lui ont été remis étaient en chinois.

Mercredi pour le second recours à la Cour d’Appel de Paris, son amie tibétaine lui avait trouvé un avocat très compétent (le même que Chimé), malheureusement la réputation de cette cour d’Appel a été une nouvelle fois confirmée avec un nouvel échec.

Demain, l’ultime recours sera traité au Tribunal de Melun à 9h30 pour contester le transfert en Italie, mais les chances s’amenuisent : en effet au centre de rétention, Tenzin Tseten aurait vu sur un tableau son nom associé à une date (le 1er mars à 6h30) et à une destination (l’Italie).

Elle pense qu’ils ont déjà prévu son vol, et elle se sent extrêmement mal et ne se nourrit quasiment plus ….

Nous venons de trouver in extremis un traducteur assermenté qui pourra traduire, sans manipulation éhontée, les explications de Tenzin.

Comme pour Chimé, je serai présente demain au Tribunal de Melun pour apporter un soutien moral. Toutes les personnes souhaitant soutenir Tenzin Tseten seront les bienvenues à l’audience qui est publique.

Cet appel peut-être diffusé dans modération.

Tenzin Tseten a été arrêtée vendredi dernier alors qu’elle était convoquée à un rendez-vous à la Préfecture de Cergy.

Ses empreintes ayant été prises en Italie elle risque l’expulsion vers ce pays où elle n’a aucune famille, ni contact.

En France elle a retrouvé de la famille et une communauté de sa culture et de sa langue.

Par ailleurs, elle est hébergée à Paris, et a fourni à la Préfecture un certificat d’hébergement vendredi dernier, le jour de sa convocation, la Préfecture n’a rien voulu savoir. Cette incarcération semble déloyale en ce que la Préfecture de Cergy savait où elle était hébergée.

 

Transférée au centre de rétention du Mesnil Amelot, le premier recours a échoué lundi, il faut dire que la Préfécture de Cergy n’a pas été très coopérative en ne fournissant pas d’interprète en langue tibétaine alors que Tenzin ne parle que le tibétain.

Le traducteur qui lui a été assigné était chinois et d’après une amie présente celui-ci a affirmé que Tenzin comprenait parfaitement le chinois, mais ne voulait pas l’admettre pour des raisons politiques !

De même tous les documents qui lui ont été remis étaient en chinois.

 

Mercredi pour le second recours à la Cour d’Appel de Paris, son amie tibétaine lui avait trouvé un avocat très compétent (le même que Chimé), malheureusement la réputation de cette cour d’Appel a été une nouvelle fois confirmée avec un nouvel échec.

Demain, l’ultime recours sera traité au Tribunal de Melun à 9h30 pour contester le transfert en Italie, mais les chances s’amenuisent : en effet au centre de rétention, Tenzin Tseten aurait vu sur un tableau son nom associé à une date (le 1er mars à 6h30) et à une destination (l’Italie).

Elle pense qu’ils ont déjà prévu son vol, et elle se sent extrêmement mal et ne se nourrit quasiment plus ….

Nous venons de trouver in extremis un traducteur assermenté qui pourra traduire, sans manipulation éhontée, les explications de Tenzin.

Comme pour Chimé, je serai présente demain au Tribunal de Melun pour apporter un soutien moral. Toutes les personnes souhaitant soutenir Tenzin Tseten seront les bienvenues à l’audience qui est publique.

Cet appel peut-être diffusé dans modération.

Bien triste France …  terre d’asile et pays des droits de l’homme semblent bien loin …

Nous devons rester mobilisés pour nos amis tibétains.