Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

23/02/16 | 12 h 48 min par Monique Dorizon

Au moins 2081 prisonniers politiques tibétains, selon le Tibetan Centre for Human Rights and Democracy

Bien que le nombre total de prisonniers politiques au Tibet ne puisse être estimé de façon précise, les informations disponibles montrent qu’au moins 2 081 Tibétains sont toujours en prison, y compris 967 moines et nonnes, a déclaré le Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie (TCHRD), basé à Dharamsala, Inde, dans son rapport annuel 2015 publié le 19 février 2016. L’organisation a déclaré qu’au moins 68 d’entre eux avaient été emprisonnés en 2015.

Le rapport intitulé « Situation des Droits de l’Homme au Tibet », publié en tibétain, chinois et anglais, accuse la Chine d’utiliser les lois, comme celles sur la Sécurité nationale et la lutte contre le terrorisme, pour justifier son oppression et les violations des droits au Tibet. Il affirme aussi que la Chine « donne la priorité à la rhétorique plutôt qu’au fond » quand il est question du respect des droits du peuple tibétain.

Selon le rapport, la Chine a utilisé les lois et les politiques de « surveillance massive » afin de cibler en particulier des personnalités religieuses ainsi que des leaders de la Communauté.

Selon la Directrice du Centre, Mme Tsering Tsomo, tandis que 12 Tibétains s’étaient auto-immolés au cours des quatre derniers mois de 2014, le nombre en 2015 s’est élevé à 9 [1]. « La diminution du nombre peut être attribuée à des mesures cruelles, telles que la criminalisation de l’acte pacifique et la punition des familles et amis des immolés », dit-elle.

Le rapport accuse également la Chine de prendre des engagements à profusion, tels que le traitement des questions relatives aux changements climatiques, [engagements] qu’elle ne tient pas.

Le rapport annuel 2015 de 194 pages couvre les questions de la liberté religieuse, les droits civils et politiques et la dégradation de l’environnement du Tibet, en raison de l’exploitation irresponsable de ses ressources par la Chine.

Traduction Tibet-Info par Monique Dorizon

[1] Ces chiffres de 12 immolations fin 2014 et 9 en 2015 cités par le TCHRD ne correspondent pas au dossier de l’Administration Centrale Tibétaine, qui mentionne, comme notre dossier sur Tibet-info, le nombre de 5 immolations fin 2014 et 7 immolations en 2015.