Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/09/17 | 9 h 57 min

La Chine affirme sa souveraineté sur le Tibet et la mer de Chine Méridionale dans de nouveaux manuels scolaires

La Chine a édité une série de nouveaux manuels scolaires pour les écoles élémentaires et les collèges qui paraitra à partir du mois prochain. Ils permettront à ses enfants de se familiariser avec la notion de « souveraineté nationale.» Les livres décrivent une Chine dont toutes les provinces actuellement occupées ou revendiquées feraient partie de son territoires depuis les temps anciens ceci incluant le Tibet et la mer de Chine méridionale selon un article du 30 août du dailymail.co.uk citant le porte parole de l’État et du parti le People’s Daily.

Les nouveaux manuels couvrent trois sujet principaux incluant la langue et l’histoire de la Chine ainsi qu’une éducation morale et légale. Ils montrent aux étudiants des « faits et documents » utilisés pour légitimer la souveraineté de la Chine sur le Tibet, Taïwan et les îles de la mer de Chine méridionale. Ils incluent aussi des textes sur les héros et les traditions de la révolution ainsi que sur le souhait du peuple chinois de défendre son « territoire national. »

La Chine revendique sa souveraineté sur le Tibet en se refermant au mariage de l’empereur Songsten Gampo avec une princesse de la dynastie chinoise des Tang à la fin du VIIème siècle et à travers une fausse représentation de l’histoire du territoires pendant les siècles où elle est tombée sous la domination des Mongols et des Mandchous.

La Chine revendique aussi tous les territoires de la mer de Chine méridionale et a construit des îles artificiels pour renforcer ses revendications. Se faisant elle a balayé les revendications de Brunei, la Malaisie, les Philippines, le Vietnam et de Taiwan sur les différentes parties de cette mer. Les Philippines avaient par ailleurs gagné un arbitrage international récemment quant à ces questions mais les problèmes dans cette partie du Globe sont loin d’être réglés et restent particulièrement tendus.

En Janvier 2017, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a indiqué que la Chine ne devrait pas avoir accès aux îles qu’elle a construites dans les région. La Chine avait alors répondu dans ses médias d’État que les États-Unis devraient entrer en guerre pour l’empêcher d’y accéder.

Article traduit pour France Tibet depuis l’article du 1 septembre 2017 de Tibetan Review. Retrouvez l’article original en langue anglaise : Tibetan Review