Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

10/11/17 | 18 h 30 min

La Chine critique de façon incisive le déplacement d’une Ministre Indienne en Arunashal Pradesh

 6 novembre 2017, par l’agence Reuters

Publié par le New York Times

Pékin — Ce lundi, la Chine a critiqué la visite de la Ministre de la Défense de l’Inde en Aranuchal Pradesh, Etat indien du Nord-Est dont la Chine revendique la propriété. Cette visite, selon le point de vue de Pékin, compliquerait les efforts des deux camps pour maintenir la paix le long d’une frontière disputée.

Cette réaction montre des tensions toujours actives autour de l’Arunachal Pradesh malgré de récentes tentatives pour apaiser la situation.

Ce dimanche, Nirmala Sitharaman, Ministre de la Défense, a passé en revue l’état de préparation de son armée le long de la Ligne Mac Mahon, frontière officielle mais néanmoins disputée par la Chine.

Mme Sitharaman a twitté des photos de sa visite et de sa rencontre avec des officiers de l’Armée Indienne.

La Chine réagit le lendemain par la voix de sa porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères, Hua Chunying :  » Un représentant du gouvernement Indien visitant la frontière sino-indienne en dispute pourrait peut-être rendre la situation encore plus complexe, et cela s’oppose aux efforts des deux partis pour maintenir la paix et la tranquillité de cette région. »

Le Ministère des Affaires Etrangères indien n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaire. Par le passé, New Dehli avait réagi fermement aux tentatives de revendications chinoises à propos de l’Arunachal Pradesh.

NdT : la réponse du gouvernement Indien a eu lieu ce jeudi 9 Novembre 2017 : L’inde rejète l’objection chinoise quant à la visite de l’Arunashal Pradesh par la Ministre de la Défense Indienne, Nirmala Sitharaman. L’état ( des territoires du Nord-Est) fait en effet partie intégrante de l’Inde, et par voie de conséquence les leaders Indiens sont aussi libres de s’y rendre comme dans n’importe quel autre état indien. « L’Arunashal Pradesh fait partie intégrante de l’Inde et les leaders Indiens ont autant de libertés à se rendre en cet état qu’en tout autre état du pays, déclara le porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères, Raveesh Kumar. » http://www.dailyexcelsior.com/india-rejects-chinas-objection-to-def-mins-visit-to-arunachal/

Ces dernières années, l’Inde et la Chine ont tenté de développer des relations bilatérales mais il persiste une méfiance au sujet de cette frontière.

Mme Hua ajouta:  » nous espérons que l’Inde peut travailler avec la Chine pour maintenir les pourparlers et résoudre le problème frontalier à travers la négociation et créer de bonnes conditions et une bonne atmosphère. »

En Avril de cette année la Chine avait dénoncé la décision indienne d’accueillir en Arunachal Pradesh le Dalaï Lama, leader spirituel des Tibétains, prévenant que cela pourrait engendrer des effets négatifs sur les relations des deux pays.

La Chine espérait que l’Inde puisse arriver à des compromis pour résoudre ces différences.

Reportage Ben Blanchard; écrit par Aditya Kalra; édité par Sanjeev Miglani et Clarence Fernandez, traduit par France Tibet