Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/11/18 | 13 h 08 min par Andy

CHINE et intelligence artificielle : Le gouvernement chinois développe l’ identification des individus à partir de la démarche ou de la morphologie des individus.

La Chine fait partie des pays qui comptent le plus de caméras de surveillance dans le monde. L’Empire du Milieu dispose déjà de plus de 170 millions de caméras à travers son territoire. Leur nombre devrait atteindre 600 millions à l’horizon 2020.

Ces caméras sont toutes dotées d’IA, dont prochainement une technologie de reconnaissance redoutablement efficace. Celle-ci permet, comme l’a expérimenté un journaliste de la BBC en 2017, de retrouver en quelques minutes dans la rue un suspect fiché par la police.

 

Désormais, le gouvernement chinois table sur Watrix, un nouvel outil permettant d’identifier des individus à partir de leur démarche ou de leur morphologie. La solution est en cours d’expérimentation à Shanghai, l’une des métropoles les plus vidéo surveillées de la Chine.

Cela dit, des voix s’élèvent contre ce que certains estiment être un danger pour les libertés publiques, qui seraient sacrifiées au nom de la sécurité.

Comment fonctionne Watrix ?

L’identification s’opère à partir du moment où la caméra a un champ de vision dégagé sur le corps d’une personne, et ce même si l’individu tente de dissimuler son visage, en marchant courbé ou en mettant une capuche.

La reconnaissance morphologique serait opérationnelle même si la personne se trouve à 50 mètres de la caméra selon les explications de Huang Yongzhen, patron de Watrix.

L’homme d’affaires rassure sur les performances de sa technologie et prévient les suspects que les tentatives de contournement resteront vaines. Dans une interview accordée à Associated Press, il affirme notamment : « Notre analyse ne peut pas être trompée en boitant, en marchant avec les jambes écartées ou en se penchant, car nous analysons de nombreuses caractéristiques du corps humain. » Watrix est d’ailleurs capable d’identifier les individus de dos.

Watrix, une entreprise de pointe sur le marché de la vidéosurveillance

Watrix est en avance sur des technologies de reconnaissance faciale.

Les caméras publiques sont capables d’enregistrer automatiquement les visages, constituant ainsi un vaste fichier de suspects potentiels. La reconnaissance faciale permet aussi aux services de police d’être alertés à temps en cas d’attroupement, ce qui est pratique pour prévenir les actes terroristes.

La sécurité intérieure chinoise est convaincue des performances de Watrix. Il est fort à parier que les prochaines caméras publiques seront dotées de cette technologie. Les investisseurs sont aussi confiants dans l’expansion du secteur chinois de l’IA en général. Watrix a levé jusqu’à ici 154 millions de dollars, un investissement prévu pour le grand déploiement de nouvelles caméras dans les villes chinoises.

 

MOTS-CLÉS SÉCURITÉ