Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

17/11/17 | 18 h 57 min par Virginie Weber

Conflans-Sainte-Honorine : le campement des Tibétains bientôt démantelé…

Les 400 Tibétains qui dorment actuellement dans des tentes devraient pouvoir intégrer avant la mi-décembre des centres d’accueil en Ile-de-France.
Les quelque 400 Tibétains qui vivent actuellement dans un campement de fortune au Pointil, à Conflans-Sainte-Honorine, devraient bientôt bénéficier d’un vrai toit. « On va commencer par faire l’inventaire des places disponibles dans les centres d’accueil d’Ile-de-France. L’objectif, c’est que les 201 tentes recensées dehors aient disparu à la première semaine de décembre », annonce ce vendredi le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye Stéphane Grauvogel. Une fois hébergés, tous vont bénéficier d’un accès aux droits communs, à l’instar de n’importe quel réfugié arrivant en France.

« Cette solution est une sorte de bouffée d’oxygène car elle va nous permettre en tant qu’association de recentrer nos efforts sur l’accueil et les activités d’accompagnement, se félicite Hugues Fresneau, directeur de l’association et de la cité de la Pierre-Blanche, en charge notamment de la gestion d’un centre d’hébergement d’urgence pour migrants (Chum). Jusqu’ à maintenant, on se focalisait sur l’urgence de la situation. »

Il faut dire que l’association a commencé à se préoccuper du sort de ces étrangers dès les premiers arrivants en 2011. Depuis, le phénomène s’est accéléré tout en se concentrant sur Conflans. « Aujourd’hui, il y a entre dix et quinze nouvelles arrivées par semaine », estime Marie-Hermine de Montangon, directrice adjointe du Chum. Le maire LR Laurent Brosse a tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme auprès des services de l’Etat. Aujourd’hui, il accueille donc « positivement la nouvelle » face à une situation qu’il juge « insoutenable ». Pour autant, l’élu reste prudent. « Je pense que d’autres tentes s’installeront, c’est évident, soupire Laurent Brosse. Sauf si un réel suivi est mis en place par l’Etat.

Île-de-France & Oise>Yvelines>Conflans-Sainte-Honorine|Virginie Wéber|17 novembre 2017, 18h07