Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

19/04/17 | 17 h 00 min

Le Dalai Lama dans l’Arunachal : « les officiels chinois devraient venir ici, voir ce que je fais »

Le dirigeant tibétain, Sa Sainteté le Dalai Lama, qui parcourt actuellement l’Arunachal Pradesh, a expliqué que sa visite dans la région est « purement spirituelle et n’a rien de politique », ajoutant que la Chine aurait dû y envoyer ses représentants pour voir ses activités.

« Je souhaite et je veux qu’un délégué chinois vienne ici constater que mes activités sont à 100% apolitiques » a déclaré le Dalai Lama aux journalistes, à Dirang.

Dans sa réponse à la question de son retour au Tibet, le dirigeant tibétain a expliqué que beaucoup de bouddhistes chinois, et de Tibétains au Tibet, souhaitent son retour , tout en précisant  également être prêt à y retourner dès que le Gouvernement chinois montrerait des signes positifs.

Sa Sainteté a précisé, non sans humour, que « dans les circonstances actuelles, si je me rends là-bas, je peux être aussitôt menotté à l’aéroport. »

Le chef spirituel des Tibétains a suggéré aux dirigeants indiens un aménagement, à la manière du Haj – le pèlerinage des musulmans à La Mecque – , pour les 400 millions de bouddhistes chinois voyageant en Inde. « D’une part cela conviendrait aux personnes, d’autre part elles découvriraient la liberté, notamment dans la parole publique, ce qui est une bonne chose. Malgré certains reculs, je pense que l’Inde est la démocratie la plus stable et la plus importante par sa population » a ajouté le Dalai Lama.

Le prix Nobel a estimé également que le 1,3 milliard de Chinois a  le droit de connaître la réalité et, une fois celle-ci obtenue, ils seront à même de peser le pour et le contre.

« La censure des médias est moralement injuste et nuisible. La justice en Chine devrait être alignée sur les standards internationaux, car j’ai rencontré bon nombre de paysans chinois très pauvres. Au lieu de prêter attention au niveau de vie des fermiers, les autorités locales n’ont qu’une préoccupation, leurs gains personnels » a-t-il dit.

Traduction France Tibet