Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

05/03/16 | 16 h 01 min

Démission du gouvernement, Dicki Chhoyang part avec le cœur gros

Dicki_Chhoyang

Avec les élections pour la plus haute fonction au sein du gouvernement tibétain en exil dans quelques semaines, l’actuel Kashag dirigé par Lobsang Sangay a subi un revers aujourd’hui quand une de ses ministre a démissionné.

La ministre(kalon) de l’Information et des relations internationales de l’Administration centrale tibétaine Dicki Chhoyang a présenté sa démission à effet immédiat dimanche dernier. Le Secrétaire du Kashag, les deux secrétaires de son ministère et l’Institut de politique du Tibet ont tous reçu une copie de sa lettre de démission.

Abordée par les médias face à la bibliothèque d’archives tibétaine de Gangchen Kyishong, Dicki Chhoyang a déclaré avoir officiellement remis sa démission au premier ministre (sikyong) Lobsang Sangay :
« Ma décision a été prise après mûre réflexion, en tenant compte de notre intérêt collectif et des défis importants qui nous attendent. Ce fut un immense honneur de servir le peuple tibétain en tant que kalon » a ajouté la quinquagénaire avant de conclure :
«Que les souhaits du Dalai Lama ainsi que l’aspiration de nos frères et soeurs au Tibet deviennent réalité »

Elle n’a cependant pas dévoilé la raison de sa démission avant la fin de son mandat. «J’expliquerais prochainement mes raisons »
Les réactions au sujet de ce récent développement sur différents groupes de discussion comme WeChat sont mitigées.

Tenzin Tsering, 52 ans, un résident de Doeguling ,colonie tibétaine de Mungod, a manifesté: «La ministre doit fournir les motifs de sa démission avant l’élection finale pour disperser les rumeurs qui planent, y compris celle que sa démission peut être reliée à la campagne électorale de Penpa Tsering , le seul adversaire de Sangay. »

« Je suis partagé entre les deux candidats. Il serait formidable que l’honorable ministre donne un éclairage au plus vite pour que nous ayons plus de temps de réflexion pour faire bon usage de nos précieux votes », a témoigné Tenzing Rigdol, un artiste tibétain.

Dans une autre conférence de presse , Le sikyong Lobsang Sangay a exposé que sa ministre de l’information a démissionné afin de prendre part aux activités électorales, les règles de la commission électorale ne permettant pas aux kalons d’y être impliqué. Sangay se chargera de reprendre les affaires en cours de la ministre sortante.

La ministre sortante, qui a été pendant plus de 4 ans kalon, a signifié qu’elle ne comptait pas s’arrêter là et qu’elle était déterminée à continuer de servir la communauté tibétaine.

Dicki Chhoyang, qui faisait partie du premier gouvernement démocratiquement élu après que sa sainteté le Dalaï Lama ai renoncé à ses pouvoirs politiques en 2011, a terminé sa lettre de démission par une prière pour la longue vie du Dalaï Lama.

Traduction France Tibet