Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

09/03/15 | 13 h 51 min

Démonstration de Force au dernier festival du monastère de Kumbum

demonstration_de_force_tibet

Des photos et vidéos de la forte présence policière au dernier festival du monastère de Kumbum (province du Qinghai ) font leur apparition sur les réseaux sociaux chinois .

le Festival annuel de Mönlam Chenmo, « la grande prière », qui commence le troisième jour de la nouvelle année tibétaine, constitue la suite des festivités du Nouvel An tibétain. Cette cérémonie symbolise en quelque sorte le renouveau spirituel pour la nouvelle année, et est particulièrement suivie dans les monastères de l’école Gelugpa (Bonnets Jaunes) du bouddhisme tibétain à travers tout le Tibet

Le festival avait été interdit durant les premières années d’occupation de la Chine au Tibet entre 1960 et 1970 lorsque qu’a l’époque des milliers de monastères avaient été détruits et les moines tués.

Depuis 2008, des centaines de monastères tibétains connaissent une répression et un contrôles intense de la part des forces de l’ordre et des agents chargé de la propagande chinoise. Des milliers de moines et de nonnes sont contraints, à travers des programmes de rééducation, de renoncer au Dalaï Lama entre autres.

Refusé de participer à ses programmes de rééducation ont toujours conduit les moines et les nonnes à des expulsions de leur monastère, parfois victimes de sévices sévères voir détention et torture.

53E6BB01-1FB1-455C-9FFD-5102CBB1626E_w640_r1_s

Au monastère de Kumbum (un des principaux monastère du Tibet), l’armée à sortie l’artillerie lourde, véhicules blindés, troupes avec armes automatiques faisant des exercices de démonstration. Cette présence militaire accrue et cette démonstration de force à profondément blessé le peuple tibétain dans la région. Dans les rares commentaires présent sur les très contrôlées médias sociaux chinois une personne demande « Sommes-nous censés regarder un défilé de l’armée ou assister à un festival de prière ? »  tandis qu’un autre se lamente: «J’avais tellement peur que j’en ai oublié de prier». Enfin un commentaire demande aux autorités qui veulent afficher un sentiment de stabilité sociale «  Avec ce nombre de soldats lors d’un festival de prière, travaillez-vous pour l’harmonie ou pour la guerre »

Le festival de Mönlam du monastère de Kumbum est célèbre dans tout le Tibet pour ses grandes tankas spectaculaires et complexes, ses sculptures de beurre colorées qui traitent de questions religieuses et historiques. Les parcourent des centaines de kilomètre pour assister aux cérémonies de prière et admirer les œuvres d’art des sculpteurs de moine.

Ironie du sort ce festival vieux de 500 ans est dédié à toutes les traditions religieuse tibétaines, à l’harmonie sociale et à la paix dans le monde…