Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

03/05/16 | 8 h 50 min

Des élus chinois affirment que le Tibet a toujours fait partie de la Chine

Che Dalha (troisième en partant de la gauche), député à l’Assemblée Nationale Populaire chinoise et Secrétaire du Comité Municipal de Lhassa du Parti Communiste Chinois, en visite dans les bureaux de Mark Kirk à Chicago dans l’Illinois aux États-Unis, le 22 avril 2016. Photo : Xinhua / He Xianfeng.

Au cours d’une rencontre avec des responsables américains aux États-Unis, des élus du Parti Communiste Chinois du Tibet ont affirmé que le Tibet a toujours fait partie de la Chine et donc que le problème tibétain était sans fondements.

Selon l’agence d’informations Xinhua, gérée par l’Etat, ces membres du parti ont visité Washington D.C., le Colorado et l’Illinois du 19 au 24 avril 2016. Ils étaient dirigés par Che Dalha (en chinois Qizhala), député à l’ Assemblée Nationale Populaire de Chine et secrétaire du Comité Municipal de Lhassa du Parti Communiste Chinois.

« Au cours de leur voyage, les législateurs ont rencontré et discuté avec des personnes de tous horizons aux États-Unis, les ont informé sur le développement économique du Tibet, sur les évolutions sociales et ont répondu aux questions, » nous informe Xinhua.

Au cours de leur voyage, ce groupe d’élus rencontrait de nombreux représentants du peuple américain : Bill Cadman, Président du Sénat du Colorado ; Suzane Jones, la Maire de Boulder City ; Don Mares, le Maire adjoint de Denver; tous rencontrés séparément dans le Colorado. Dans l’Illinois ils rencontraient le Représentant américain Danny Davis, Steve Koch,le Maire adjoint de Chicago etvisitaient le bureau du Sénateur Mark Kirk, entre autres.

Pendant ces rencontres, Che Dalha affirma que la Chine et les États-Unis sont deux pays de grande influence et que cette visite était un voyage d’amitié dont le but était de mettre en pratique le consensus que les Présidents Barack Obama et Xi Jiping ont atteint, que ce voyage permettait également une meilleure compréhension mutuelle ainsi qu ‘ une amélioration de la coopération entre les deux Nations.

Che Dalha déclarait également que le Tibet a toujours fait partie de la Chine et qu’il n’y a donc pas sujet à parler d’un « problème tibétain » comme le proclament le 14 ème Dalai Lama et son mouvement.

Il a également avancé que la région autonome du Tibet était un exemple de croissance économique, d’harmonie et de bonheur. 2016 est la première année du 13ème plan quinquennal de la République Populaire du Chine (ndlr : ces plans sont des séries d’initiatives pour le développement économique, définis par le Parti Communiste Chinois) et les Tibétains vont travailler dur avec les autres Chinois pour atteindre l’objectif fixé qui est de faire de la Chine une nation riche d’ici 2020, ajouta t’il.

Les responsables américains ont déclaré que la relation États-Unis / Chine était la relation bilatérale la plus importante du 21ème siècle.

Ces derniers ajoutèrent que les U.S. accordent une grande importance à ses relations avec la Chine et que leur pays désire renforcer les échanges avec toutes les provinces chinoises et les régions autonomes, Tibet inclus, et approfondir la coopération dans tous les domaines entre les deux N,ations.

Ils ont cru en l’exposé sur la situation au Tibet, ont jugé les accomplissements de la région impressionnants et ont exprimé leurs aspiration pour d’autres échanges de la sorte dans le futur.

Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet, et Boulder City sont villes jumelées depuis 1987. Le groupe a également visité le Centre d’Études de l’Asie de l’Est à l’Université de Chicago et le Centre d’étude de l’Asie à l’Université du Colorado, à Boulder City où ils échangèrent avec des enseignants et des étudiants.

Dans Washington D.C. le groupe s’est réuni avec des Tibétains résidant aux États-Unis et les ont informé des efforts fait pour endiguer la pauvreté, améliorer l’éducation et pour  assurer un développement durable au Tibet.

« En 1949, une grande partie du Tibet état occupée par les Chinois : les provinces de Kham et Amdo. L’actuelle région autonome du Tibet fut créée en 1965 sur la base de l’incorporation du Tibet suite à l’invasion armée en 1949-50 par la République Populaire de Chine » déclare Mr Nyima T.J., analyste politique tibétain.

« Dans la dernière moitié de siècle, la Chine a dirigé le Tibet avec des politiques répressives qui  toutes ont échoué dans cette région occupée. Au cours de cette période, quelques représentants du peuple opprimé furent parachutés [à des postes clés- ndlr]. Parmi eux on peut citer Lobsang Gyaltsen, (Ch : Losang Jamcan),Président de la Région Autonome du Tibet et Pema Trinley (Ch : Padma Choling), la Chef de l’Assemblée Populaire de la Région Autonome du Tibet » ajouta Nyima T.J. « La Région Autonome du Tibet ne couvre pas la totalité du Tibet historique, comme le prétend la Chine, mais n’en est qu’une partie. »

Traduction Brice BAILLIF pour France Tibet