Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

06/07/17 | 16 h 34 min

DHARAMSALA : Cérémonie du 82 ème anniversaire du Dalaï Lama

En cette heureuse  circonstance qui marque le 82ème anniversaire du XIVe Dalaï-Lama, moi-même et  au nom du Kashag et des Tibétains à l’intérieur et à l’extérieur du Tibet, je souhaite me prosterner, avec le plus grand respect devant  Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Né dans le village de Taktser, en Amdo au Tibet oriental, dans une famille paysanne le 6 juillet 1935, Sa Sainteté a été intronisée à l’âge de cinq ans et a débuté ses études primaires à l’âge de six ans. Cependant, la Chine communiste a envahi le Tibet et les Tibétains se sont tournés vers leur seul espoir, Sa Sainteté le 14ème Dalai Lama. Il prit les rênes du leadership politique du Tibet à l’âge de 16 ans avant même que ses études religieuses ne soient terminées. Le jeune Dalaï Lama s’ était efforcé d’ étavblir une certaine concorde entre En cette heureuse circonstance qui marque le 82ème anniversaire du XIVe Dalaï-Lama, moi-même, au nom du Kashag et des Tibétains à l’intérieur et à l’extérieur du Tibet, je voudrais me prosterner avec le plus grand respect pour Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Né dans le village de Taktser, en Amdo au Tibet oriental, dans une famille paysanne le 6 juillet 1935, Sa Sainteté a été intronisée à l’âge de cinq ans et a débuté ses études primaires à l’âge de six ans. Cependant, la Chine communiste a envahi le Tibet et les Tibétains se sont tournés vers leur seul espoir, Sa Sainteté le 14ème Dalai Lama. Il prit les rênes du leadership politique du Tibet à l’âge de 16 ans avant même que ses études religieuses ne soient terminées. Le jeune Dalaï Lama s’ était efforcé d’ établir une certaine concorde entre les vues des Tibétains et des Chinois, tout en cherchant à établir des changements et des réformes par la formation d’un Comité de réformes. Les Tibétains sont liés à Sa Sainteté à travers une vie de karma positif et de mérite collectif. Nous lui sommes toujours redevables pour ses soixante ans de leadership spirituel et temporel.

Sa Sainteté le Dalaï Lama a travaillé sans relâche pour promouvoir les valeurs humaines et l’harmonie religieuse dans le monde et pour cela nous sommes tous profondément reconnaissants. Sa Sainteté s’est engagée à promouvoir l’harmonie religieuse et a donc rencontré des leaders religieux représentants de foi différente. En particulier, Sa Sainteté a initié une conférence des chefs des principales religions en Inde. Ce fut un événement sans précédent dans l’histoire de l’Inde.

Chaque peuple qui aime la paix à travers le monde, y compris et surtout les Tibétains, célèbrent cette occasion joyeuse aujourd’hui. Les Tibétains au Tibet, en raison de restrictions supplémentaires, ne peuvent pas célébrer l’anniversaire de Sa Sainteté, mais ils le célèbrent dans l’esprit, en se rappelant au profond de leur cœur et par des prières pour sa longue vie.

Sa Sainteté a établi l’Administration Centrale Tibétaine et a dirigé la politique tibétaine à travers une série de réformes législatives et administratives vers ce qu’elle est aujourd’hui – une entité démocratique à part entière admirée par beaucoup dans le monde entier. Sa Sainteté a donc conduit le peuple tibétain sur une trajectoire juste et ce malgré de nombreux essais et tribulations. Sa Sainteté a confié toute son autorité administrative et politique à un dirigeant élu démocratiquement élu directement par le peuple tibétain. Cependant, selon ses engagements, il continue d’être le porte-parole de tous les Tibétains.L’amour inébranlable et incontesté de Sa Sainteté pour tout être sensible est comme celui de l’amour d’un parent pour un enfant. Nous avons envers lui une dette de gratitude et cela ne pourra jamais être payé, même au delà de cent siècles. Notre dévouement et notre foi en lui sont sans précédent et resteront inégalés. Par conséquent, il est de la plus haute importance pour chaque Tibétain de mettre en pratique les précieux conseils de Sa Sainteté.

Au cours de sa récente visite aux États-Unis, Sa Sainteté nous a assuré d’ être en  bonne santé. Mais il faut nous rappeler que le maintien de la bonne santé de Sa Sainteté dépendra beaucoup du karma collectif du peuple tibétain. Nous devrions donc faire des efforts concertés pour parvenir à ce but.


Les trois principaux engagements de Sa Sainteté sont : la promotion des valeurs humaines, la promotion de l’harmonie religieuse et la protection de la culture et de l’environnement tibétains. Sa Sainteté a fait des efforts constants pour faire connaître les principaux textes classiques de la tradition Nalanda concernant  la psychologie et la dialectique des enseignements transmis. Il a souligné à maintes reprises l’importance de réaliser les avantages de l’étude de cette tradition ancienne, que les Tibétains ont maintenue  en vie pendant des milliers d’années. Ses enseignements ne sont pas seulement significatifs et pertinents pour les dévots ardents, mais aussi pour les personnes de foi et de croyances différentes. Ils engendrent l’affinage des compétences psychologiques et analytiques, apportant ainsi une approche rationnelle et pacifique pour résoudre les problèmes. Sa Sainteté a systématiquement préconisé l’inclusion de l’éthique séculaire – les valeurs humaines fondamentales de l’amour, de la compassion et de l’altruisme – dans le système éducatif moderne et le développement de la tête et du cœur.

Sa Sainteté, depuis 30 ans, a rencontré d’éminents scientifiques pour initier des discours significatifs, principalement sur la philosophie bouddhiste. Il en résulte que de nombreux scientifiques s’intéressent à ces mêmes concepts. Sa Sainteté a également voyagé dans plus de 70 pays défendant la cause de la Paix et de la compassion. Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1989 et a plus de 150 autres titres et mlarques d’ honneur à son actif. Il a gagné l’admiration et l’affection des gens du monde entier.

Il est donc déplorable que le Gouvernement chinois considère Sa Sainteté, dont la seule mission dans la vie est de promouvoir l’amélioration de l’humanité, comme une menace. Le Gouvernement chinois n’a pas réussi à prévenir les efforts nobles de Sa Sainteté. Les gens du monde entier quelque soient les groupes d’âge, la nationalité, la foi et de tous les horizons de la vie, le vénèrent. Cela ressort clairement de la réaction du public à ses récentes visites dans l’État d’Arunachal Pradesh au nord-est et aux États-Unis.

À l’automne de cette année, nous allons assister à un changement de leadership chinois au cours du 19ème plénum du parti. Après mars 2018, le président Xi Jinping commencera le deuxième mandat de sa présidence. Il est clair que la Chine s’occupe de sa position et de son image mondiales et  l’un des moyens les plus efficaces serait de respecter globalement est de protéger les droits et libertés fondamentaux de l’homme en Chine et au Tibet et, en particulier, d’ entamer un dialogue avec les représentants tibétains. Le Kashag s’inquiète de la détérioration de la santé du lauréat chinois Nobel de la paix, Liu Xiaobo, et demande instamment au Gouvernement chinois d’accorder immédiatement à Liu Xiaobo et à sa famille des droits humanitaires pour voyager à l’étranger pour un traitement médical.

Au Tibet, plus d’un million de vies tibétaines ont été perdues pour la cause du Tibet. Depuis 2009, le monde a connu 149 auto-immolations au Tibet, dont quatre auto-immolations depuis mars de cette année : Pema Gyaltsen, Wangchuk Tseten, Chakdor Kyab et Jamyang Losel. Chaque auto-immolateur a appelé à «la liberté au Tibet» et «auretour de Sa Sainteté le dalaï-lama au Tibet».

Il est donc temps que le Gouvernement chinois considère les griefs légitimes des Tibétains à l’intérieur du Tibet.

Nous demandons instamment au Gouvernement chinois de reconnaître clairement Sa Sainteté le Dalaï Lama comme la solution, la clé pour résoudre le problème du Tibet et faire usage de la vie de Sa Sainteté comme une occasion de reprendre immédiatement le dialogue avec les envoyés de Sa Sainteté le Dalaï Lama. Le Kashag réaffirme son engagement à l’approche de la  Middle Way comme la solution mutuellement bénéfique pour résoudre le problème de longue date du Tibet.

La lutte juste et non violente du Tibet pour la liberté a gagné le soutien et la solidarité de la paix et des personnes et des gouvernements qui aiment la liberté dans le monde entier. La délégation bipartite du Congrès conduite par son chef Nancy Pelosi et les représentants des membres du Parlement européen lors de leurs récentes visites à Dharamshala ont exhorté à reprendre le dialogue entre les envoyés de Sa Sainteté le Dalaï Lama et les représentants du Gouvernement chinois. Nous leur exprimons notre plus profonde reconnaissance et nous demandons leur soutien continu jusqu’à ce qu’une Résolution sur la question du Tibet soit atteinte.

Nous remercions les 37 membres du Congrès des États-Unis d’avoir écrit au Président Donald Trump pour désigner immédiatement le Coordonnateur spécial pour les questions tibétaines. De même, nous exhortons le Président Trump à rencontrer Sa Sainteté le Dalaï Lama, comme l’ont fait les anciens Présidents des États-Unis. Nous demandons également au Président Trump de soutenir l’Approche de la Voie du Milieu et le dialogue entre les envoyés de Sa Sainteté le Dalaï Lama et les représentants du Gouvernement chinois. Nous remercions le Secrétaire d’État Rex Tillerson d’avoir exprimé son soutien au dialogue. Nous remercions également Terry Branstad, l’ Ambassadeur des États-Unis en Chine pour avoir appelé la Chine à apporter une autonomie significative aux Tibétains et à cesser les restrictions sur les pratiques religieuses, linguistiques et culturelles tibétaines.

Nous remercions les membres du Groupe parlementaire de l’amitié tibétaine du Tibet récemment formé. Le mois dernier, le législateur canadien Garnett Genuis a exhorté le Gouvernement canadien à soutenir le dialogue et à approuver l’approche Middle Way. Il y a seulement deux semaines, le député européen Pier Antonio Panzeri, également président du Sous-comité des Droits de l’homme du Parlement européen, a exprimé sa préoccupation face à la grave situation des droits de l’homme au Tibet et a demandé au Gouvernement chinois de reprendre le dialogue avec les envoyés de Sa Sainteté le Dalaï Lama.

En cette occasion très spéciale, nous adressons notre plus profonde gratitude aux citoyens et au Gouvernement de l’Inde pour leur hospitalité et leur soutien sans faille envers les Tibétains. Nous exprimons également nos sincères remerciements à tous les amis du Tibet et à la liberté d’aimer les gens à travers le monde qui soutiennent la cause du Tibet.

Enfin, pour le bénéfice de tous les êtres et en particulier pour le compte de tous les Tibétains, nous prions pour la longue vie de Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama du Tibet. Que tous ses vœux soient accomplis. Nous espérons et prions que la cause non-violente du Tibet prévaudra.

KASHAG

6 juillet 2017

Note: Ceci est une traduction de la déclaration tibétaine. En cas de divergence, veuillez considérer la version tibétaine comme définitive et autorisée.

 Traduction de l’anglais au français par France Tibet