Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/11/16 | 21 h 06 min par RFT

Discours de Jean-Luc BIDAL, maire de SCIEZ lors de la fête des 20 ans de l’association Objectif Tibet.

Sciez2

https://youtu.be/nR5ywadwliE

Discours de Jean-Luc BIDAL, maire de SCIEZ lors de la fête des 20 ans de l’association Objectif Tibet.
Parfois l’enregistrement est peu audible, en voici la transcription ci dessous.

Discours de Monsieur Jean-Luc Bidal, Maire de la commune de Sciez

« J’ai, ainsi que les nombreux élus et conseillers présents, appris à l’école que la France est le pays des Droits de l’Homme. Les Droits de l’Homme ça ne se liquide pas, ça ne se morcelle pas. Un pays au-delà du fait qu’il soit envahi, ce qui est pire que cela, c’est le refus de la libre expression. Obliger un peuple de vouloir vivre selon ses désirs, ses coutumes, c’est annihiler son âme et c’est impossible. Refuser à un peuple de se déplacer, de se construire et de réaliser sa vie, c’est ça aussi l’élément de fond qui fait que l’on soutiendra toujours le Tibet.

La météo ne nous permet pas de monter le drapeau de ce peuple devant la mairie, mais ce sera reporté ce lundi lorsque la pluie s’arrêtera.

Il y a quelques semaines mon adjoint au tourisme, qui malheureusement ne peut être là aujourd’hui, a reçu le Consul de Chine accompagné du Vice-Consul, qui tout sourire dehors lui ont dit : « Vous savez que ce n’est pas bien ce que vous faites, le Tibet c’est chinois et donc les affaires tibétaines ne doivent en aucun cas vous regarder. De plus nous vous rappelons que la France n’a pas intérêt à se montrer hostile à la Chine pour de nombreuses raisons, d’ailleurs nous avons un accord sur ce sujet avec votre gouvernement. »

Ce fait, qu’en dehors de ce que cela peut provoquer, signifie beaucoup de choses pour moi : d’abord que, un, c’est une vraie dictature car seules les dictatures n’arrivent pas à conceptualiser ce qu’est une vraie démocratie, en deux que des dictatures croient qu’on peut rendre un peuple heureux en l’empêchant de penser et que de trois seuls les dictateurs peuvent croire qu’on rend un peuple heureux en lui imposant sa peur.

Je me suis dit que cela suffit et justifie amplement que vous le combattiez vous les militants des associations et qu’il faudra essayer dans les années à venir à augmenter ce combat juste car s’il ne l’était pas tout le monde s’en moquerait.

Il est réjouissant d’un certain côté d’assurer ce combat car quand on est « l’Empire du Milieu » qui a peur d’une petite commune qui fait une petite cérémonie, ça veut dire que ce grand pays est très fragile et que cette institution que l’on dit communiste n’aurait pas ce comportement envers une diaspora exilée plus ou moins nombreuse.

Moi j’y vois un signe d’espoir, le combat paye et en le continuant on va surement y arriver, on va y arriver tous ensemble ! »

Photo : Le Drapeau du Tibet flotte au vent du Léman, encadré par les drapeaux de Savoie, de France et d’ Europe …