À la tête de la coalition composée de neuf pays ayant lancé des opérations militaires contre les Houthis au Yémen le 26 mars 2015, l’Arabie saoudite a été impliquée dans de nombreuses violations du droit international humanitaire. Human Rights Watch et Amnesty International ont répertorié 69 frappes aériennes illégales orchestrées par la coalition, dont certaines pourraient s’apparenter à des crimes de guerre ; elles ont tué au moins 913 civils et ont touché des maisons, des marchés, des hôpitaux, des écoles, des entreprises civiles et des mosquées. Les deux organisations ont également fait état de 19 attaques impliquant des armes à sous-munitions interdites par le droit international, y compris dans des zones civiles. L’Arabie saoudite devrait être suspendue du Conseil des droits de l’homme tant qu’elle n’aura pas mis fin aux attaques illégales au Yémen et mené des enquêtes crédibles conformes aux normes internationales ou accepté de coopérer avec une enquête internationale indépendante.

Voir la video ;

https://www.hrw.org/fr/news/2016/06/29/onu-il-faut-suspendre-larabie-saoudite-du-conseil-des-droits-de-lhomme

Image extraite de l’article :

Comment l’Arabie saoudite instrumentalise les droits de l’homme :

Arabie2

http://l1d.fr/comment-larabie-saoudite-instrumentalise-les-droits-de-lhomme/