Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

27/01/19 | 18 h 54 min par http://french.china.org.cn/foreign/txt/2019-01/26/content_74413046.htm

« FRANCE et CHINE, deux grandes puissances de paix »… selon Laurent Fabius ! Perte de mémoire inquiétante ?

Laurent Fabius : la France et la Chine ont « d’excellentes relations » et doivent trouver de « nouveaux champs de coopération »

NDLR :  Sous conditions de respect des droits fondamentaux ?  Comme Monsieur Raffarin, vous les passez à la trappe, comme la poussière sous le tapis… Business avant tout !

 Auriez-vous la mémoire courte ? Alzheimer déjà ?

Vous devriez pourtant vous souvenir avoir reçu le Dalaï Lama à l’ Assemblée Nationale : vous l’ avez escorté, en compagnie de Jean Michel Bélorgey,  alors Président du  Groupe d’ Etudes sur le Tibet à l’ Assemblée Nationale. Cela ne vous a pas marqué plus que cela ?

Vous n’aviez cependant pas parlé que de la pluie ou du beau temps …!!!

Le business vous lessive-t-il le cerveau à ce point …?

Vous aviez même fait appel à France-Tibet pour recevoir les dernières informations relatives à la situation au Tibet !! 

 France Tibet bonne mémoire … Nous en sommes désolés…vraiment !

ENTRETIEN 

Les relations entre la France et la Chine, « deux grandes puissances de paix », sont « excellentes » et doivent être approfondies vers de « nouveaux champs de coopération », a estimé le président du Conseil constitutionnel français et ex-Premier ministre Laurent Fabius.

Il a tenu ces propos lors d’un entretien avec Xinhua, en marge de la célébration du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, à l’ambassade de Chine à Paris.

« Les relations entre la France et la Chine ont énormément progressé, elles sont excellentes et je suis très optimiste pour leur développement futur », a déclaré le président du Conseil constitutionnel français. « La France est le premier grand pays de l’ouest à avoir (eu) des relations avec la Chine », a-t-il rappelé.

Il y a 55 ans, en 1964, la France a été la première puissance occidentale à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine.

« Le lien entre les deux pays a toujours un caractère particulier. La France a beaucoup d’estime pour le développement de la Chine. J’observe d’autre part lors de mes nombreux voyages en Chine que la Chine considère la France comme une grande civilisation, une puissance nucléaire, une puissance de paix, membre du Conseil de sécurité (de l’ONU) », a dit Laurent Fabius.

« Nous avons beaucoup travaillé ensemble, notamment dans le domaine du nucléaire et de l’aviation. Il faut continuer à défendre la même vision du multilatéralisme face à ceux qui peuvent imposer la loi du plus fort et trouver de nouveaux champs de coopération. A commencer en matière environnementale », a relevé l’ancien Premier ministre français.

« Nous n’aurions pas pu réussir la COP21 sans la Chine et l’Amérique », a souligné Laurent Fabius qui a présidé en 2015 l’adoption de l’accord mondial sur le climat. « Sur l’environnement, la France et la Chine sont des leaders. Notre coopération est fondamentale. Pour la grande conférence sur la biodiversité à Beijing, nous serons à vos côtés », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les nouvelles routes de la soie, l’ancien ministre des Affaires étrangères (2012-2016) a appelé à « rapprocher deux mots d’ordre : les routes de la soie et la civilisation écologique, dans l’intérêt de nos populations ».

Concernant la première édition de l’Exposition internationale des importations de la Chine qui s’est tenue à Shanghai en novembre dernier, Laurent Fabius a salué une « très bonne démarche ». « Tout ce qui peut être fait qui va dans le sens d’une libéralisation des échanges est une bonne chose », a-t-il dit.

« Je souhaite que le développement ne soit pas uniquement économique mais aussi social, culturel, respectueux de la planète et permette de nouer des échanges humains étroits qui ont beaucoup d’importance en politique », a ajouté M. Fabius, également ex-ministre de l’Economie et des Finances (2000-2002).

« Il faut bien faire comprendre quelle est la politique chinoise », a-t-il ajouté.

Afin d’approfondir les relations entre les deux pays, il a par ailleurs estimé qu’il convenait de leur « donner un caractère plus concret » et d’avoir « une certaine visibilité ».

image 2013 : https://cn.ambafrance.org/La-visite-en-Chine-de-M-Laurent-Fabius-en-images