Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

02/07/16 | 16 h 13 min

Huit Tibétains grièvement blessés, lors de protestations, contre la saisie de leurs terres, suivies d’ une violente répression chinoise

Les Tibétains marchent pour protester contre les intentions des autorités de démolir leur propriété près du lac Qinghai, le 23 Juin, 2016. (Photo: RFA)

(TibetanReview.net, Jun25, 2016) – Le 23 juin 2016, la police chinoise a attaqué un groupe de Tibétains dans le comté de Chabcha (chinois: Gonghe) de la province du Qinghai; ces Tibétains qui protestaient contre un plan visant à détruire leurs magasins, maisons d’hôtes et maisons situées sur un tronçon du lac Qinghai, ont été laissés grièvement blessés, a rapporté Radio Free Asia (Washington), ce 23 juin.

Le rapport cite une source locale indiquant que deux jours plus tôt, ordre était donné, par les autorités chinoises, aux Tibétains gérant de petites entreprises  de la région de Telnak, de démolir leurs magasins, maisons d’hôtes, domiciles et de quitter la zone. Mais les Tibétains, qui avaient investi de grosses sommes d’argent dans ces biens, ont protesté.

Plusieurs centaines de propriétaires d’entreprises, portant une banderole : « Nous devons manger, nous avons besoin pour survivre », ont défilé pour protester le long de la route qui fait le tour du lac. Cependant, plus tard dans l’après-midi, le chef du Comté est arrivé avec environ 30 agents de police, et ils ont battu huit Tibétains qui appartenaient aux villages des cantons de Karla et Choeje, indique le rapport. Il a été signalé que certains d’entre eux ont des blessures graves à la tête et aux jambes.

Un déroulement similaire avait eu lieu plus tôt dans d’autres villes à proximité, les autorités démolissant ce qu’ils ont appelé  » des structures illégales » construites par les Tibétains pour répondre aux touristes qui visitent le lac chaque année.

Le rapport cite des sources locales évoquant que des centaines de ces structures ont été démolies dans ces régions ces derniers mois.

Traduction France Tibet