Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/01/18 | 18 h 44 min

Des images satellites montrent que la Chine pollue le Brahmapoutre

(TibetanReview.net, 15 déc. 2017) – Les travaux en cours sur un projet chinois qui comprend un nouveau barrage (à un stade avancé d’achèvement) couvrant toute la largeur de la rivière Yarlung Tsangpo et un tunnel par lequel l’eau est détournée. Cela pollue la rivière Siang dans l’Etat d’Arunachal Pradesh, dans le nord-est de l’Inde. Rapporté par telegraphindia.com le 14 décembre.

La Chine a longtemps nié être responsable de la couleur de la rivière Siang qui devient noire. Faisant référence aux dernières images satellitaires publiées le 12 décembre par Digital Globe, le vendeur américain d’images spatiales, le rapport indique que la construction de nouveaux barrages massifs sur le Yarlung Tsangpo dans le Tibet gouverné par les Chinois avec un tunnel souterrain était la principale cause de turbidité.

Selon le reportage, les images donnent des indications claires de l’exécution par les Chinois du détournement de la rivière vers le désert aride de Taklamakan au Xinjiang.

L’image satellite montre de la colle en résine polymère pulvérisée dans la zone du projet par un système anti-poussière, ce qui pourrait être à l’origine de la noirceur des eaux du Brahmapoutre et du Siang, d’après le rapport.

Le rapport indique que les images montrent un barrage de 200m bloquant complètement les eaux du Yarlung Tsangpo, connu sous le nom de Siang après son entrée dans l’Arunachal et comme la rivière Brahmpoutre dans le reste de l’Inde. Il indique que l’eau pénètre dans deux bras de rivière de 50 m vers l’ouest de la rivière, et ressort après avoir coulé sur 900 m en aval dans deux petits points de sortie.

Le rapport cite une source anonyme indiquant que le projet en construction se trouvait à 60km à l’Est du canton de Shannan (tibetain: Lhokha) dans la préfecture du même nom au Tibet.

Le Yarlung Tsangpo est originaire du glacier Angsi dans le comté de Purang, dans la préfecture de Ngari (préfecture chinoise: Ali), au Tibet occidental. Il traverse une grande partie du sud du Tibet avant d’entrer en Inde.

Traduction France Tibet