Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

09/11/20 | 20 h 45 min par Col Vinayak Bhat (Retd)

INDIA TODAY : « Le ralentissement de la mise à niveau des bases aériennes essentielles chinoises masque-t’il une crispation financière »?

Au vu de l’agression chinoise, l’Inde surveille de très près 7 bases aériennes militaires chinoises (Photo: AFP / File)

 

L’Armée Populaire chinoise de Libération  ( APL) continue d’être dans une impasse face aux forces indiennes dans l’Est du Ladakh. Cependant ses bases aériennes les plus proches installées à Kashgar et Hotan, dans le Xinjiang, se modernisent à une vitesse d’escargot.

Hotan, base aérienne de l’Armée Populaire de Libération Air Force (PLAAF), est la plus proche, située à 250 km au Nord-Est du col du Karakoram. India Today avait précédemment rapporté, en juillet et août 2020, l’ évolution de la base aux fins de modernisation en termes de bâtiments supplémentaires destinés au stockage de munitions et en terme de déploiement de la cinquième génération de chasseurs furtifs J-20 chinois.

India Today : Grâce aux dernières images satellite, l’équipe OSINT étudie maintenant les progrès accomplis dans ces bases aériennes de la PLAAF, particulièrement dangereuses pour nos forces indiennes dans l’Est du Ladakh.

La base aérienne de Kashgar, considérée comme la base la plus avancée pour le déploiement du bombardier H-6 à 475 km du col du Karakoram, montre un avancement très lent des travaux de construction, dans et autour de l’aéroport principal.

AGRANDISSEMENT DE L’AÉROPORT DE KASHGAR

A Kashgar, dans la région autonome du Xinjiang, on observe une réelle progression des travaux, avec la transformation de l’aéroport vers un double usage, plus qu’une simple base aérienne avec un déploiement de six bombardiers H-6. Les dernières images satellite de la base aérienne de Kashgar montrent six bombardiers stratégiques H-6 longue portée installés sur le parking Ouest.

 

Au moins quatre de ces six avions sont chargés de missiles, ce qui indique un état d’alerte plus élevé que le mois précédent, peut-être pour la fête nationale chinoise du 1er octobre.

 

La construction de 12 abris en dur pour les combattants, avance régulièrement, bien qu’à un rythme lent. Il y a deux nouveaux blocs d’alerte créés pour les bombardiers H-6, un à chacune des extrémités de la piste d’atterrissage ainsi qu’éventuellement pour les chasseurs à l’extrémité Est de la piste.

L’avancement de la construction des bâtiments de soutien est extrêmement lente comme on peut le voir sur l’imagerie satellite. On observe que les stations de contrôle au sol en soutien d’UAV sont actives, suggérant une activité d’UAV dans la zone.

 

Les dernières images satellite sur la base d’Hotan, dans le Sud du Xinjiang, montrent clairement que les travaux de nivellement de deux nouvelles pistes d’atterrissage, débutés au mois de juin 2020, progressent lentement et se trouvent toujours à des stades différents.

Les images satellites indiquent que les deux nouvelles pistes d’atterrissage, d’une longueur d’environ 4,5 km et d’une largeur d’environ 60 m, n’ont pas encore été goudronnées. L’avancement des travaux de nivellement semble extrêmement lent, ce qui indique que les priorités se déplacent à d’autres niveaux de travaux de construction.

 

L’image haute résolution du 25 septembre 2020 montre un chasseur-bombardier furtif isolé J-20 près du parc d’UAV avec un camion de carburant et des véhicules et équipements d’entretiens spécialisés.

L’image haute résolution du 25 septembre 2020 montre un chasseur-bombardier furtif isolé J-20 près du parc d’UAV avec un camion de carburant et des véhicules et équipements d’entretien spécialisés.

 

Un Y-8X avec une ailette verticale allongée et un radar à synthèse d’ouverture (SAR) sur le haut et le bas du fuselage est également observé comme avion spécial supplémentaire. L’avion spécial a un radar SAR en forme de canoë KLC-9 attaché à son fuselage inférieur.

Ceux-ci sont probablement utilisés pour les missions ECM de routine en survol à l’Est du Ladakh et en  soutien pour  les troupes de l’APL dans les zones occupées.

 

La base aérienne de Hotan a été précédemment réévaluée comme ayant besoin de plus de surface de stockage de munitions avec des mesures de contrôle périphérique, en raison du déploiement permanent de chasseurs bombardiers et d’avions furtifs J-20.

En juillet 2020, ont été observés de nouveaux travaux de construction dans une importante nouvelle aire de stockage de munitions, éventuellement au niveau du dépôt, à environ 4 km de l’ancien terminal. Le 30 juillet 2020 des travaux de fondations de bâtiments de stockage munitions indiquaient qu’ils s’étalaient sur 27 bunkers en béton.

Les images satellite haute résolution d’août et d’octobre 2020 montrent clairement que le travail sur la rangée centrale de bunkers a été complètement arrêté. Les barres d’armature placées à la base de ces bunkers ont été enlevées et la zone a été nivelée à nouveau comme auparavant. À présent, la construction ne progresse que sur 18 bunkers en durs à cet endroit.

 

MISES À NIVEAU DU NOUVEL HÉLIPORT

Les images satellites des deux derniers mois suggèrent un rythme de construction très discret mais lent du petit héliport situé à 6 km au Sud-Est de la piste. Il y a cinq nouvelles plateformes préparées pouvant abriter au moins trois hélicoptères chacune.

Des travaux de fondations ont commencé pour la construction de trois nouveaux bâtiments comme on le voit sur l’imagerie satellite. L’ancien champ de tir a été amélioré et allongé. Un nouveau parcours du combattant y a été ajouté. Il est également observé qu’un vieux bâtiment a été transformé pour des manœuvres de guerre urbaine.

Le champ de tir avec des socles en béton suggère qu’ils peuvent être utilisés comme emplacement de missiles sol-air (SAM) en cas d’urgence. Le ralentissement global de l’avancée des travaux de mise à niveau de la base aérienne chinoise, et dans certains cas, l’arrêt complet pourrait suggérer une crise financière à laquelle la PLAAF est confrontée dans son Western Theatre Command (WTC).

 Traduction France-Tibet

image : Par crainte  d’une nouvelle agression de la part de Pékin, l’ Inde surveille de près 7  bases militaires chinoises  (Photo:AFP/File)

India Today OSINT Team investigates progress at the PLAAF airbases in Kashgar and Hotan critical to our forces in Eastern Ladakh through latest satellite images.

Documents complémentaires

Aéroports de Hotan et Ngari kunsha : saisis ce 11 novembre 2020 par Google Earth  :

Aéroport de Hotan images satellites Google Earth du 11 novembre 2020 : 32 chasseurs bombardiers J20 étaient comptés + 4 Y9GX10 + 2 hélicoptères

 

Image satellite Google Earth du 11 novembre 2020 de l’aéroport de Ngari Kunsha totalement vide d’avion mais disposant d’une piste de 5km de longueur située à moins de 100 km de la frontière Indienne !