Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

15/01/16 | 10 h 49 min par Tenzin Dharpo

KARDZE ( TIBET ) : Kelsang Khedrup, libéré après avoir purgé sa peine de sept ans pour «incitation à la division ethnique»

DHARAMSHALA, le 15 janvier. Un prisonnier politique tibétain a été libéré le 5 janvier après avoir purgé une peine de 7 ans dans une prison chinoise. Kelsang Khedrup, originaire de la commune de Rabkar dans la préfecture de Kardze a été libéré de la prison Mianyang dans la ville de Wujia au Sichuan.

Il avait été arrêté le 5 mars 2009 pour «incitation à la division ethnique» et «trouble à l’ordre public» dans la région. Après son arrestation, il a été tenu au secret pendant un an par les autorités chinoises ; une pratique commune exercée par la Chine au Tibet.

Sa sœur Namsel Lhamo, ancienne prisonnière politique vivant en exil, a témoigné auprès de Voice of Tibet que malgré sa libération, il a contracté de l’asthme pendant sa détention et qu’il doit se faire soigner. Kelsang Khedrup et sa femme ont deux enfants.

Les prisonniers politiques en détention endurent des tortures, connaissent la malnutrition et contractent souvent des maladies qui ne sont pas soignées en prison. Un rapport récent va dans ce sens, Kalsang Tsering, prisonnier politique tibétain qui a été libéré l’année dernière après avoir purgé sa peine de prison de 7 ans dans la prison de Chushul dans la périphérie de Lhasa, a été transféré par avion dans un état critique dans un hôpital du Sichuan grâce à des fonds réunis par des Tibétains.

Le centre pour les droits de l’Homme et de la démocratie au Tibet, dans un rapport remis au comité contre la torture de l’ONU mentionne que « en 2014, 11 Tibétains sont morts en détention. Il y a probablement plus de cas qui ont réussi à être couverts. Chaque mort est le résultat d’une série de violation des droits de l’Homme, incluant la torture, la mort et les disparitions forcées. La République populaire de Chine a plusieurs fois promis d’améliorer les conditions de détention et d’empêcher l’utilisation de la torture, mais ces promesses n’ont pas été tenues. »

Traduction France Tibet