Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

28/11/18 | 11 h 46 min par Le Monde avec AFP

KASHGAR / Turkestan oriental : « The last but not the least… » Lu Guang, photojournaliste reconnu et résident américain, disparaît après une interpellation dans la région du Xinjiang

 

 Lu Guang, dont le travail est largement reconnu à l’extérieur de la Chine et qui réside aux Etats-Unis, a été interpellé par la sécurité d’Etat dans cette province musulmane soumise à un régime de surveillance drastique.

C’est une nouvelle disparition de journaliste. Une de plus au Xinjiang, cette région de l’ouest de la Chine où la domination implacable imposée par la République Populaire aux membres de la minorité ouïghoure se traduit par une surveillance étroite de la population et par la mise en place d’un réseau de camps d’internement dénoncée récemment par des organisations de défense des droits de l’homme.

Mercredi 28 novembre, Xu Xiaoli, épouse du photojournaliste chinois Lu Guang a annoncé depuis les Etats-Unis à l’Agence France-Presse (AFP) être sans nouvelle de son mari après qu’il a été interpellé dans cette région.

Photographe récompensé à l’étranger

D’après Mme Xu, le photographe, qui a le statut de résident américain, a été arrêté par la sécurité d’Etat alors qu’il voyageait en tant que touriste au Xinjiang. Il aurait ensuite été emmené de force dans la ville de Kashgar, ce qu’elle affirme s’être vu confirmer par la police de Yongkang, la ville natale de Lu Guang, dans l’est du pays.

En vingt-cinq ans de carrière, le photographe a reçu de nombreuses récompenses, notamment un Prix du World Press Photo, en 2004, pour son travail sur les villages chinois dont des habitants avaient été contaminés par le virus du sida à la suite de prises de sang rémunérées. Interrogée par l’Agence France-Presse, la police de Yongkang a dit tout ignorer de ces informations. Les services de communication de la région du Xinjiang ne pouvaient être joints et la police de la ville de Kashgar a raccroché après avoir entendu que l’appel provenait de l’agence de presse française.

Image : Le  photographe  chinois Lu Guang assiste au Festival International de Photographes  (PIP) de Pingyao,  dans la  province de Shanxi en  Chine,  le 20 septembre  2014. Photographie  prise le 20 septembre 2014.

@REUTERS/Stringer ATTENTION EDITORS – THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. CHINA OUT.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui  28 novembre 2018, à 09h16, mis à jour à 09h16

En anglais :

Award-Winning Photojournalist Disappears in China, Here Are 21 of His Pics They Don’t Want You to See

Article réservé à nos abonnés 
Lire aussi :  En Chine, l’intelligentsia ouïgoure ciblée par une purge sans précédent
               et  Au Xinjiang, en Chine, sur la trace des Ouïgours disparus