Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

21/06/16 | 15 h 09 min

KATHMANDU : Le contrôle rigoureux des frontières fait chuter le nombre de Tibétains fuyant l’occupation

Tibetan-Refugees-in-Nepal

Au cours des dernières années, et en raison de renforcement considérable de la sécurité sur les deux côtés de la frontière, le nombre de Tibétains fuyant l’occupation chinoise pour rejoindre le Népal ou le nord de l’Inde à considérablement baissé déclare le site web nepalitimes.com le 14 juin dernier, citant des chiffres du Ministère népalais de l’immigration (DOI).

En effet, le rapport cité par le Directeur général du Ministère népalais de l’Immigration, Kedar Neupane, confirme que moins de réfugiés tibétains ont été autorisés à entrer au Népal en raison de contrôles stricts aux frontières.

Le rapport du Ministère népalais de l’Immigration montre un total de 1 248 Tibétains qui ont sollicité des permis de sortie du Népal en 2010, contre seulement 85 demandes en 2015. Entre-temps, le nombre de Tibétains qui ont demandé un permis de sortie de l’Inde ont été signalés à 521 en 2011, 320 en 2012, 185 en 2013, et 92 en 2014. Et le nombre cette année, à la mi juin, a été signalé à 53.

Le rapport indique que, parmi les 53 applications reçues cette année, 16 ont été soumises par les réfugiés tibétains qui étaient entrés au Népal à partir des points frontaliers Kodari, Rasuwa et Gorkha, dont un enfant âgé de 13 ans.

Le rapport de Neupane explique également : «Nous mettons en œuvre une politique de contrôle stricte à tous les points frontaliers. En conséquence, le nombre de réfugiés tibétains qui entrent au Népal a diminué, ce qui explique la diminution du nombre de demandeurs de permis de sortie pour l’Inde « .

Neupane a également fait état d’une remarque récente d’un dirigeant chinois sur la baisse du nombre de Tibétains réussissant à échapper à leur patrie occupée en disant que « les Tibétains restent au Tibet à cause de la baisse de leur ferveur pour le Dalaï Lama. »

Le rapport a cité le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indiquant que plus de 12 540 réfugiés tibétains sont abrités au Népal, bien que Katmandou ne fournisse pas de statut juridique pour ces derniers.

Traduction France Tibet