Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

20/01/19 | 19 h 45 min par colonel à la retraite Vinayak

La Chine construit une autoroute Pékin-Tibet : implications militaires pour l’ Inde

Les projets de routes et de voies ferrées s’accélèrent | Col Vinayak Bhat

La Chine est en train de construire le G-6 express de Xinin vers Lhassa pour connecter la capitale tibétaine à Pékin (Beijing). Ceci pourrait avoir des conséquences pour l’Inde.

New Delhi : Depuis 18 mois après l’impasse du Doklam avec l’Inde, La Chine a commencé ou accéléré diverses routes et projets ferroviaires au Tibet, en particulier près de la frontière Indienne,

L’exemple le plus récent est une autoroute en construction de Xining dans la province de Qinghai vers Lhassa.

Comme rapporté plus tôt par ThePrint, l’Armée Populaire de Liberation chinoise (APL) a modernisé sa distribution “théâtrale” avec un système automatisé pour la gestion de l’offre. Elle a effectué des essais sur le terrain pour vérifier les délais, valider les concepts et opérationnaliser les plans.

Ces essais ont probablement suggéré la nécessité d’un lien grande vitesse avec le Tibet.

 

 

G6 PEKIN (BEIJING) – LHASSA – tracé de la voie à grande vitesse

Les dernières images satellite du 18 Décembre 2018, accessibles par ThePrint, indiquent que 3725 km de G-6, aussi connu sous le nom de voie express Beijing-Tibet ou voie express Beijing-Tibet grande vitesse se construit très rapidement.

NOUVELLE VOIE EXPRESS GRANDE VITESSE : en construction aux environs de Lhassa

 

La voie rapide est déjà terminée entre Beijing et Xining.

La nouvelle tranche de 1897 km de Xining à Lhassa comprend une section de 546 km au-delà du passage Tanggula au Tibet. C’était probablement prévu pour le début 2018, la construction a démarré en mi-Février.

La largeur de la portion de la route en construction varie de 30 à 45 m qui semble indiquer une route express à 6 voies.

Tous les tunnels étant construits sur le côté Tibétain, ils sont des doubles-tunnels, chacun de 15 à 20 m de large.

Implications militaires

La nouvelle route de Xining à Lhassa a d’énormes implications stratégiques, y compris pour l’armée indienne.

Dans ces conditions, les convois du département de logistique de l’APL (Armée Populaire de Libération) devraient confortablement pouvoir couvrir la distance de 3 725 km de Beijing vers Lhassa en quatre jours, ou moins en cas d’urgences.

La voie express devrait assurer une circulation très fluide, sans problème de congestion ou de besoin important de main d’oeuvre supplémentaire.

Dépôts de matériel de construction

Un nombre important de dépôts de matériel de construction est visible le long de la route, en particulier proche des intersections et des passages de rivière. Ils sont utiles pour la construction de blocs de béton pour les ponts, les routes et les ponceaux.

Ils consistent typiquement de broyeurs, mixeurs, compresseurs soutenus par des grues lourdes, des véhicules et des casernes de stockage.

NOUVELLE VOIE EXPRESS GRANDE VITESSE : dépôts de matériel

 

Stations services

Les voies express en Chine sont typiquement desservies par des stations qui proposent des pompes à essence, de la nourriture et autres produits nécessaires pour des voyages longue distances

Ces stations-là devraient être prévues mais ne sont pas observées sur la partie Tibétaine pour l’instant.

NOUVELLE VOIE EXPRESS GRANDE VITESSE : construction près de Lhassa

 

Vitesse de construction

La vitesse de construction de la voie Express grande vitesse est étonnamment très rapide. Le rythme indique l’urgence avec laquelle l’APL Chinoise exige son achèvement.

Une très importante activité est observée le long de la route, sauf  à proximité des grandes villes et celles où se trouve une T- jonction.