Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

28/05/19 | 18 h 59 min par la rédaction

La Chine déploie un ballon géant pour obtenir des données sur le climat

Des scientifiques chinois ont lancé le 23 mai 2019 un aérostat géant, un ballon rempli d’hélium, appelé Jimu-1, afin d’observer la vapeur d’eau contenue dans l’atmosphère.

Des scientifiques chinois ont lancé jeudi matin un dirigeable géant rempli d’hélium appelé Jimu)1 afin de collecter des données météorologiques à une altitude record de plus de 7 000 mètres au-dessus du plateau Qinghai-Tibet.

Il s’agit du premier des trois dirigeables en cours de réalisation, qui vise à collecter des données atmosphériques essentielles et à observer les effets du changement climatique afin de soutenir le développement durable sur le plateau.

Le futur Jimu-2 volera quant à lui encore plus haut, suivi de Jimu-3, un modèle révolutionnaire qui dépassera la hauteur du mont Qomolangma – plus de 8 800 mètres. Il abritera du matériel expérimental et avancé capable de repousser les limites de la science et de l’ingénierie.

Le Qinghai-Tibet, « château d’eau de l’Asie »

Alors que le Jimu-1 est un prototype dont le but principal est de tester les conceptions et les applications, Jimu-2 sera le modèle conçu pour fonctionner à une altitude comprise entre 7 000 et 7 500 mètres et servir à la deuxième expédition scientifique sur le plateau Qinghai-Tibet, qui a commencé en 2017.

Le Jimu-1 dispose d’un volume de 2 300 mètres cubes et contient 1 400 kilogrammes d’hélium. Selon l’Institut de recherche sur l’information aérospatiale de l’Académie chinoise des Sciences, le créateur du dirigeable, sa surface est en tissu composite pouvant supporter des températures aussi basses que -70 ° C. La plupart des composants ont été fabriqués en Chine.

Les données scientifiques, notamment concernant celles concernant la vapeur d’eau et celles sur le changement climatique sont essentielles pour le plateau de Qinghai-Tibet qui a été surnommé le « troisième pôle » de la Terre et le « château d’eau de l’Asie ». En effet, il s’agit de la source de nombreuses rivières asiatiques, notamment le Yangtsé, le Jaune, l’Indus et le Mékong, permettant à plusieurs millions de personnes de vivre dans ces régions.