Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

22/05/15 | 13 h 47 min

La Chine emprisonne un Tibétain pour une chanson qui encourage la préservation de la langue et de la culture tibétaine.

Tibet-Singers-Driru-2013

Nous apprenons que courant avril la Chine a emprisonnée un Tibétain, chanteur populaire, pour avoir chanté une chanson exhortant ses compatriotes tibétains à préserver leur langue et leur culture, a déclaré l’administration tibétaine en exil à Dharamsala le 19 mai sur son site Tibet.net. Ils précisent que Gonpo Tenzin de Driru (en chinois: Biru) dans le Comté de la Préfecture de Nagchu, en Région autonome du Tibet, avait été emprisonné pour trois ans et demi par un tribunal local le 15 avril dernier après avoir été détenu et porté disparu depuis novembre 2013.

La Chine n’a jamais donnée d’explication à propos de l’arrestation de Gonpo Tenzin ni de raisons pour l’avoir gardé aussi longtemps détenu avant d’être jugé. Suite à la pression exercée par la famille, les autorités ont finalement précisées qu’il était détenu au sujet de sa chanson «Où est passé le Nouvel An au Tibet?» La chanson est un hommage à la culture et la langue tibétaine et invite les Tibétains à la préserver. Il est indiqué que Gonpo Tenzin a enduré de brutales tortures  au cours de sa longue détention.

Gonpo Tenzin vient de Driru; marié il a des enfants et il vivait avec ses parents âgés jusqu’à son arrestation inexpliquée.

Le comté de Diriu reste l’une des zones tibétaines les plus sévèrement réprimées après que ses habitants se soient révoltés contre la nouvelle loi qui depuis septembre 2013 oblige chaque foyer, ainsi que chaque édifice religieux, à faire flotter le drapeau rouge de la Chine communiste. Plusieurs monastères ont par la suite subi des séances de rééducation politique afin que l’obéissance à la domination et l’autorité chinoise soit acquise.

traduction France Tibet