Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

24/02/16 | 13 h 31 min

Taïwan accuse la Chine de déployer des missiles en Mer de Chine méridionale

La Chine a déployé des missiles sol-air sur une île contestée de la mer de Chine méridionale, évoque Taiwan.

Des images satellites prises le 14 février semblent montrer deux batteries de huit lanceurs de missiles et un système de radar sur Woody soit l’île de Yongxing dans les Îles Paracels.

La présence de missiles augmenterait considérablement les tensions en mer de Chine méridionale.

Wang Yi, Ministre chinois des Affaires étrangères  a déclaré que ces rapports étaient une invention des médias occidentaux.

Mais M. Wang s’est défendu en disant que « les installations d’autodéfense limitées et nécessaires » sur les îles habitées par le personnel chinois sont « compatibles avec le droit à l’auto-préservation et à l’auto-protection … en vertu du droit international ».

Interrogé sur les rapports,  le Secrétaire d’Etat américain John Kerry a critiqué l’augmentation de la « militarisation » de la Chine dans la région contestée, en indiquant que c’était une «grave préoccupation».

Woody / île Yongxing

  • Woody Island est la plus grande île de l’archipel des Paracels, habitée par au moins 1.000 personnes, en majorité des soldats, des travailleurs dans la construction et des pêcheurs.
  • En 1956, la Chine a établi une présence permanente sur l’île, qu’elle appelle dorénavant Yongxing
  • En 2012, la Chine a établi sur l’île un bureau local du Gouvernement à Sansha afin d’administrer l’ensemble de la zone en mer de Chine méridionale.
  • Il y a aussi une garnison militaire, un hôpital, une bibliothèque, un aéroport, une école et la couverture pour la téléphonie mobile.
  • L’île est revendiquée par la Chine, Taïwan et le Vietnam.

Le ministère de la Défense de Taiwan a déclaré qu’il avait «appris qu’un système de missiles de défense aérien avait été déployé » par les Chinois sur Woody Island.

Il n’a pas voulu dire combien de missiles avaient été déployés ni quand, mais a déclaré à la BBC qu’ils seraient capables de cibler des avions civils et militaires

Déploiement de missiles suspecté sur l’île Woody, 14 février 2016

Le commandant de la flotte américaine du Pacifique a confirmé ce déploiement à l’agence de nouvelles Reuters.

Adam Harry Harris a déclaré qu’une telle mesure serait « une mise en marche de la militarisation de la mer de Chine méridionale » alors que Xi Jinping, Président de la Chine,s’était engagé à ne pas le faire.

Le Secrétaire général du Cabinet Japonais Yoshihide Suga a déclaré qu’il y avait « de graves inquiétudes » sur la « décision unilatérale de changer le statu quo » prise par la Chine dans la région, et que « nous ne pouvons pas accepter ce fait ».

La Chine a mené d’importants travaux de remise en état des terres dans la région, travaux que Pékin déclare légaux et à des fins civiles.

Mais ces travaux ont provoqué la colère d’autres pays qui réclament aussi ce territoire, et il y a une préoccupation croissante sur les implications qu’une telle région devienne militarisée.


Les dernières images de Woody Island ont été capturées par ImageSat International .

Elles montrent un gros plan d’une partie de la plage, dont la forme ressemble à la côte nord telle qu’elle apparaît sur d’autres images, et montrent deux batteries de missiles. Chaque batterie est constituée de quatre lanceurs et de deux véhicules de contrôle.

Deux des lanceurs semblent avoir été érigés, indique le rapport.

Une image prise du site le 3 février montre la plage vide.

Fox News a cité un responsable américain de la Défense comme ayant précisé que les missiles semblent être un système de défense aérien HQ-9, avec une portée d’environ 200 km (125 miles).


Le déploiement par la Chine des missiles à longue portée sol-air en mer de Chine méridionale est une escalade claire, mais ce n’est pas une surprise.

Ce n’est pas non plus le premier déploiement de technologie militaire de pointe sur Woody Island (Yongxing Dao)réalisé par la Chine.
En novembre dernier, sont apparues sur internet des photos d’avions de combat chinois J-11 atterrissant sur la piste nouvellement élargie.

A l’ heure actuelle, l’envoi des batteries de missiles pourrait être un avertissement au Vietnam, ou une réponse à l’US Navy, qui a navigué avec un destroyer lance-missiles vers Woody Island, fin janvier.

Jusqu’à maintenant, Pékin a pris soin de ne pas mettre toutes les armes sur ses îles nouvellement construites plus au sud, dans le groupe Spratly. Ce qui serait beaucoup plus provocateur.

Le mois dernier, Pékin a même envoyé deux avions civils pour atterrir sur une piste récemment achevée à Fiery Croix Reef.
C’était un bon coup de publicité. Cependant, personne ne devait avoir le moindre doute sur le fait que le véritable but de ces nouvelles îles et de leurs nouvelles pistes était également militaire.

Les nouvelles arrivent tandis que les leaders régionaux d’Asie du Sud-Est terminent une réunion de deux jours en Californie, où la Mer méridionale de Chine a été un sujet de débat.

Le président américain Barack Obama a déclaré que les membres ont discuté de la nécessité de « mesures concrètes » pour réduire les tensions, y compris « l’arrêt des réhabilitations, de nouvelles constructions et de la militarisation de zones contestées ».

Quel est le conflit en Mer méridionale de Chine?

Les pays rivaux débattent du territoire dans la Mer méridionale de Chine depuis des siècles, mais la tension n’a cessé d’augmenter ces dernières années.

Ses îlots et les eaux sont revendiqués en partie ou en totalité par Taiwan, la Chine, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei.

La Chine a soutenu ses revendications croissantes par la construction d’ îles et le lancement de patrouilles navales, tandis que les Etats-Unis affirment leur opposition aux restrictions de la liberté de naviguer et aux revendications de souveraineté illégale par toutes les parties, mais opposition considérée par beaucoup comme destinée à la Chine.

Les frictions ont suscité bien des inquiétudes car la région est en train de devenir une zone de fortes tensions avec des conséquences mondiales.

Bien que largement inhabitées, les Paracels et les Spratleys peuvent avoir des réserves de ressources naturelles qui les entourent. Il y a eu peu d’exploration détaillée de la région, de sorte que les estimations sont extrapolées à partir de la richesse minérale des zones avoisinantes.

La mer est aussi une route maritime importante et une zone de pêche qui fournit des moyens de subsistance des habitants à travers toute la région.

Traduction France Tibet