Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

12/12/16 | 13 h 23 min

Kunme, deuxième Tibétain libéré après trois ans de geôle chinoise suite à une protestation liéeà une immolation

Kunme, lors de sa libération de prison au Sichuan le 4 Décembre 2016

Les autorités du Sichuan, province du Sud-Ouest de la Chine, ont relâché un deuxième Tibétain dont l’arrestation, il y a trois ans, dans la région de Ngaba, était en rapport avec une protestation par immolation. Il vient d’être libéré de la prison de Mianyang au Sichuan ce 4 décembre, selon nos sources.

Kunme, un habitant du Comté de Meruma, de la région de Ngaba – Aba en chinois-, « a été escorté par la police jusqu’ à son domicile, où il a été accueilli par des proches et d’autres membres de sa communauté », explique cette source au service tibétain de RFA.

« Il appartient à la famille Gotse, la deuxième communauté locale, et son père s’appelle Konchak Lodroe », ajoute cette source sous couvert de l’anonymat.

Membre d’un groupe de 20 Tibétains détenus depuis le 3 décembre 2013, Kunme s’était opposé aux forces de sécurité qui emmenaient Konchog Tseten, gravement brûlé après son immolation, hors du lieu de son acte de protestation, comme l’avait relaté antérieurement cette source à RFA.

Tseten, un berger de 30 ans et père de deux enfants, décéda sur le chemin de l’hôpital; les autorités procédèrent en secret à son incinération et restituèrent ses cendres à la famille sans une explication.

Après 11 mois de détention, faite de coups et de tortures, Kunme fut reconnu coupable d’homicide par la Cour Populaire de Ngaba et condamné à 3 ans de prison.

Tenant compte de la durée de sa détention préventive, cette situation lui permet une libération ce mois-ci.

Une deuxième détenue, du nom de Dolma Tso, a également été libérée de la prison de Mianyang ce 4 Décembre, après avoir purgé une peine de trois ans pour le même délit.

Traduction France Tibet