Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

04/08/15 | 12 h 51 min par France Tibet

La Chine prévoit la construction de 3 barrages sur le Brahmapoutre, l’Inde inquiète.

La Chine semble avoir approuvé la construction de trois nouveaux projets hydroélectriques sur le cours principal du fleuve Yarlung Tsangpo (Brahmatpoutre) au Tibet occupé, a indiqué Mme Uma Bharti, Ministre indien des Ressources enEaux.«Cependant, en l’absence de détails, leur impact probable ne peut pas être évalué», relève le PTI (Press Trust of India), le 31 juillet 2015, citant la Ministre qui la veille répondait à une question posée à la Lok Sabha, la Chambre basse du Parlement indien, ce 30 juillet dernier.

La Chine avait nié avoir un plan pour de nouveaux barrages sur le fleuve jusqu’à ce que des images satellites révèlent une gigantesque construction, quasiment achevée, à Zangmu au Tibet. Le Gouvernement chinois a ensuite affirmé que le barrage était un projet au fil de l’eau, une installation hydroélectrique aménagée directement le long du fleuve sans barrage et qu »il n’aurait pas d’impact sur le débit du fleuve en Inde.

Sur la suggestion* que la Chine avait des plans pour construire trois barrages sur le fleuve tibétain, le Ministre indien a indiqué que trois projets de centrales hydroélectriques sur le courant principal du fleuve Yarlung Tsangpo / Brahmapoutre dans la Région Autonome du Tibet( RAT) ont été approuvés pour leurs mises en œuvre par les autorités chinoises  .

Cependant, ce 12ème plan quinquennal de la Chine couvre la période de 2011-15. De ce fait les barrages, si prévus, devraient être à un stade très avancé de réalisation.

Les relations entre l’Inde et la Chine sont très tendues autour des enjeux que représente l’eau dans les prochaines années, certains spécialistes comme Brahma Chellaney, expert en affaires stratégiques, prédisent une «guerre des eaux». «Les barrages, digues, canaux et systèmes d’irrigation en amont peuvent transformer l’eau en une arme politique.» déclarait-il en 2009. Mais les projets de barrages et de détournement du château d’eau de l’Asie inquiètent également les pays riverains qui,en aval, dépendent tous de ces fleuves [ transfrontaliers ].

*  Il s’agit de la récente publication  : «Outline of the 12th Five Year Plan of National Economic and Social Development of the People’s Republic of China »  ( Grandes lignes du 12ème plan quinquennal de développement national et économique de la RPC)