Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

01/02/16 | 22 h 22 min

La Chine publie sa liste de «Bouddhas vivants authentiques»

La Chine vient de publier sa première liste des «Bouddhas vivants authentiques», précisant qu’ un nombre croissant de Bouddhas frauduleux utilisaient leur statut pour escroquer de l’argent aux croyants.

Pékin a pris l’ initiative inhabituelle de se préoccuper des questions de réincarnation en donnant les noms, les photos et les lieux de résidences des 870 Bouddhas « authentiques » sur le site de l’Administration d’Etat pour les Affaires religieuses, selon Xinhua News Agency. C’est une initiative qui a été saluée par l’un des hommes figurant sur la liste. « En tant que Bouddha authentique, je me sens vraiment heureux à ce sujet» déclarait Drukhang Thubten Khedrup à l’agence de presse gérée par l’Etat.

Selon l’agence des Affaires religieuses de la Chine, le système a été inauguré pour contrer les « faux » Bouddhas qui discréditent le bouddhisme tibétain en escroquant de l’argent aux croyants.

Cependant, le système de répertoire spirituel a déjà été critiqué et considéré comme un autre moyen de contrôler les affaires tibétaines. «Cette base de données de Bouddhas vivants et l’ensemble de règles concernant la réincarnation constituent clairement une mesure préventive de la part du Gouvernement pour contrôler ce qui se passera après le Dalaï Lama, » déclarait Nicholas Bequelin d’Amnesty International, au Time magazine en décembre 2015,à l’annonce de la liste. Cette liste officielle est également considérée comme un moyen de confirmer les choix de l’Etat pour les autres nominations religieuses.

Tenzin Gyatso, le 14 ème et actuel Dalaï Lama, est – selon la croyance bouddhiste tibétaine – une réincarnation d’un précédent Lama qui a décidé de renaître à nouveau, pour continuer son travail. Il est basé en Inde depuis qu’il a fui le Tibet après l’échec du soulèvement de 1959. En 1995, le 14ème Dalaï Lama et Pékin ont nommé deux jeunes garçons différents pour le même titre de Panchen Lama, le deuxième rôle le plus important dans le Bouddhisme tibétain.

Lors du 20 ème anniversaire de l’intronisation du Panchen Lama en décembre, maintenant âgé de 25 ans, Pékin le présentait comme l’unique, titulaire officiel de ce rôle.

Traduction France Tibet

Note de France Tibet :
* Gendhun Choekyi Nyima : Panchen Lama reconnu selon les rituels du Bouddhisme tibétain et dont on est sans nouvelles depuis sa disparition, concommitente de la condamnation à mort de Tenzin Delek Rinpoche et de son assistant pour avoir aider à la reconnaissance de la réincarnation.

* Gyancain Norbu — Wikipédia : Panchen Lama nommé par tirage au sort falsifié et cérémonie montée de toute pièce par Pékin dont l’ opposition à toute religion est pourtant manifeste et éloignée de toute concession dans ce domaine depuis Mao .
D’après Wikipédia : Le Panchen-Lama est considéré comme une émanation du Bouddha Amitabha (« de lumière infinie »), alors que le Dalaï-Lama est considéré comme une émanation du Bodhisattva de la Compassion, Avalokiteshvara.
D’après Jeffrey Hopkins, « Le Dalaï-Lama est le dirigeant spirituel et politique du Tibet, tandis que le Panchen-Lama est le chef de la région de Shigatsé » au Tibet