Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

20/10/15 | 9 h 10 min

La Chine : Toujours plus répressive …selon le Rapport annuel du Congrès américain .

Un rapport annuel publié cette semaine par le Comité exécutif du Congrès américain en Chine critique le traitement des minorités ethniques par Pékin et note la détérioration de la situation au Tibet et au Xinjiang.

Il constate une violence accrue dans la région autonome ouïghoure – Xinjiang – et des mesures de sécurité plus dures pour contrôler le bouddhisme au Tibet, alors que les auto immolations continuent. La Commission américaine n’a vu aucune volonté de la Chine de relancer le dialogue, depuis longtemps au point mort, avec les représentants du Dalai Lama. Pékin poursuit sa politique répressive au Tibet, déniant aux Tibétains le droit de protéger leur culture, leur langue, leur religion et leur environnement.

On trouve entre autre dans ces 336 pages que le respect des droits de l’homme et des lois s’est dégradé, menaçant l’intégrité des rapports Chine/ États-Unis et leurs échanges commerciaux :

« Les autorités chinoises continuent de contrôler les médias, les sondages et internet. Ainsi les utilisateurs de réseaux sociaux se voient dans l’obligation de fournir leur identité pour s’inscrire et ceux d’entre eux qui critiquent  la politique du Gouvernement voient leurs comptes supprimés tout comme les forums qui accueillent ces discussions. Les services permettant de contourner la «  grande muraille informatique de Chine » (pare-feu qui limite l’accès à certains sites internet dans toute la Chine) ont été bloqués. Et les journalistes étrangers quant à eux parlent de harcèlement, de surveillance et de restrictions de la libre circulation de l’information. »

Le rapport recommande une plus grande liberté d’expression, en particulier pour le presse et sur internet (comme un moyen de contourner les limitations imposées par le pare-feu chinois). Il propose aussi que la libre circulation de l’information à travers les frontières fasse partie des négociations des traités d’investissement ou d’échange commerciaux à venir entre la Chine et les États Unis.

Sa conclusion est que le Gouvernement chinois aurait intérêt à respecter davantage les minorités ethniques et leur identité ainsi qu’à instaurer un dialogue entre celles ci, l’armée et la police chinoises pour promouvoir la stabilité. Il est aussi suggéré au Gouvernement chinois de faire bon usage de la liste de 1300 prisonniers politiques et religieux fournie par la Commission.

Le Congrès américain et l’Administration exhortent le Gouvernement chinois de permettre la libre circulation de l’information concernant les incidents violents dans les régions indépendantes. Permettre aux journalistes et aux observateurs internationaux l’accès à ces zones en conformité avec les lois internationales et veiller à ce que les accords de coopération contre le terrorisme avec les États-Unis ne cautionnent pas la répression de son peuple par le Gouvernement chinois.

A la publication du rapport, le représentant Chris Smith, président de la Commission, a déclaré: «Voilà une autre année où les droits de l’homme ont été bafoués en Chine. Le président Xi Jinping a donné un coup extraordinaire à la démocratie en utilisant des méthodes répressives et rétrogrades qui menacent les défenseurs de la liberté en Chine et entament à la fois les intérêts américains et la coopération sino-américaine « .

«Être le fer de lance de la défense des droits de l’homme est aujourd’hui plus nécessaire que jamais pour les Américains. Nous ne devons pas transiger sur la nécessité de ces libertés fondamentales ou abandonner ceux qui les demandent. De toute évidence, nos intérêts à long terme dépendent de l’avancée des droits de l’homme et du respect de la loi en Chine « , a t-il ajouté.

Le rapport fournit une analyse détaillée des 19 droits de l’homme et du respect de la loi et donne des recommandations précises sur les moyens de progresser sur ces questions dans l’ensemble des relations sino-américaines. Le rapport complet peut être consulté sur le site Internet de la CECC (de www.cecc.gov).

Traduction France Tibet