Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/08/15 | 10 h 13 min

La date d’inscription des électeurs prolongés tandis que les élections des Tibétains en exil s’accélèrent

(TibetanReview.net, 08 août 2015) – La Commission électorale de l’Administration Centrale Tibétaine à Dharamsala, en Inde, a prolongé jusqu’au 15 août la date limite pour l’enregistrement des nouveaux électeurs pour les prochaines élections tibétaines qui se tiendront en octobre 2015 et mars 2016. Seuls ceux qui ont eu 18 ans après la dernière élection ou qui ne se sont pas déjà inscrit sur les listes électorales doivent s’enregistrer. Les élections ont pris de l’ampleur récemment avec trois Tibétains annonçant leur candidature à l’élection du Sikyong (poste de Premier Ministre) et quelques-uns des principaux groupes de la communauté en exil annonçant leurs listes de «candidats» à la fois pour le Sikyong et pour les sièges du parlement en exil.

Le 10 juin, M. Tashi Wangdu, directeur général de la Fédération des coopératives tibétaines en Inde basée à Bangalore, a annoncé qu’il se présentait à l’élection de Sikyong. Il était auparavant fonctionnaire de l’administration tibétaine en exil, incluant des mandats comme secrétaire au Bureau de Sa Sainteté le Dalaï Lama à New Delhi, Représentant des colonies dans les colonies tibétaines de Bylakuppe, Secrétaire au Bureau du Tibet en Afrique du Sud, et le chef représentant des colonies Zone Sud tibétains à Bangalore.

Le 3 août, M. Penpa Tsering, le Président du Parlement tibétain en exil, a annoncé sa candidature.

Aussi le 3 août, M. Lukar Jam Atsok, un commentateur politique sur les affaires tibétaines et président du Mouvement Gu-Chu-Sum des anciens prisonniers politiques au Tibet, a annoncé qu’il se présentait à l’élection du Sikyong. Il représente un contraste marqué par rapport aux autres candidats à ce jour, non seulement pour des raisons liées à son arrivée récente en exil, mais aussi pour le fait qu’il est franc dans son engagement pour l’indépendance du Tibet face à la domination chinoise. Les autres prétendus candidats se présentent pour une solution de la voie du milieu (middle way) négociée avec la Chine, un statut entre l’indépendance et le statu quo.

M. Tashi Wangdu est soutenu par le Ngari Chithun Tsogpa, une association de personnes de la région de Ngari du Tibet occidental. D’autre part, l’association des personnes de la région U-Tsang a proposé le nom du Président Penpa Tsering pour la prochaine Sikyong. Et le Parti national démocratique du Tibet a proposé les noms de Sikyong Lobsang Sangay et du Président Penpa Tsering.

Sikyong Dr Lobsang Sangay, dont le mandat de cinq ans se termine le 1er août l’année prochaine, n’a pas encore annoncé s’il allait se représenter pour un second mandat. En vertu de la Charte des Tibétains en exil, une personne peut être élue Sikyong pour deux mandats consécutifs, mais pas plus. En outre, une personne n’a pas besoin d’annoncer sa candidature pour être élue en tant que candidat au scrutin préliminaire.

Les Tibétains en exil sont appelés à se rendre aux urnes le 18 octobre de cette année pour un vote préliminaire pour permettre à la commission électorale de déterminer les groupes de candidats à partir desquelles les listes pour le scrutin final le 20 mars de l’année prochaine seront finalisées. Lors de l’élection parlementaire, qui sera pour un total de 45 sièges, les moines vont voter deux fois – une fois pour leurs deux députés religieux respectifs et l’autre pour leurs 10 députés provinciaux. Les Tibétains vivant en Inde, au Népal et au Bhoutan ont à voter pour 10 députés chacun, sur la base de leurs parents ou grands-parents d’origine provinciale au Tibet. Ceux en dehors de ces pays peuvent voter pour les députés sur la base de leur pays de résidence actuel pour le total de cinq sièges qui leur sont alloués.

Les Tibétains désireux de se présenter aux élections, mais ne figurant pas dans les listes après le scrutin préliminaire peuvent se proposer comme candidats volontaires pour le Sikyong ou les élections parlementaires.

Traduction France Tibet