Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

16/05/15 | 13 h 28 min

La France vendrait ses armes à la Chine : y aurait-il comme un défaut dans notre logique diplomatique?!

Mise à Jour : 16 mai 2015, 22h25 :

D’après French.china.org.cn :  » Selon plusieurs médias, la France vient de démentir les rumeurs sur une éventuelle vente des navires Mistral à la Chine.

 » Certaines rumeurs disaient que la France a profité la visite de Dixmude de la classe Mistral à Shanghai samedi pour évaluer la possibilité d’une transaction.

 » Mais selon un officier français, la Chine n’est pas « le seul choix » vu qu’il y a d’autres acheteurs potentiels comme le Portugal, les Pays-Bas, l’Australie ou encore l’Argentine, l’Inde, l’Egypte et le Canada. Le ministère français de la Défense a d’ailleurs rappelé que l’embargo sur les armes en Chine est toujours en vigueur.  »

Les médias chinois indiquent ainsi que le Figaro colportait une rumeur. Toujours est-il que la dernière phrase nous rassure.

France Tibet


 

Réaction à l’article du Figaro:

La France ne veut pas vendre ses armes à la Russie selon des accords occidentaux relatifs au comportement belliqueux du gouvernement de Poutine ; par contre cela ne la dérangerait pas de vendre du matériel militaire à la Chine. Il n’y a aucune logique. La Chine est une autre dictature belliqueuse, ses sempiternelles menaces, placements militaires en Mer de Chine ou sur la frontière avec l’Inde nous le prouvent très régulièrement. Non seulement cela, mais la Chine est toujours sous le coup d’un boycott sur la vente de ses armes. Pékin aimerait bien voir ce boycott disparaître, un désir naturel pour la dictature chinoise que les démocraties signataires devraient naturellement empêcher, surtout dans un contexte de vente d’armes entre les deux dictatures.

En effet pourquoi vendre des armes à un pays qui n’est pas autorisé à en vendre. Rappelons que la décision avait été prise en 1989 après le choc international produit par les évènements de Tienanmen ; or les informations à ce sujet sont toujours censurées en Chine. Nous savons pertinemment que la France et les autres démocraties favorisent ainsi leur économie marchande et surtout ses propres entreprises militaires ; pour autant ces pays,  soit sont naïfs, soit choisissent des alliés contre-nature, ce qui devrait alerter leurs citoyens.

France Tibet

Les Mistral russes vendus à la Chine ?

Paris pourrait proposer à Pékin d’acheter les deux bateaux Mistral qui n’ont toujours pas été livrés à la Russie, rapportent aujourd’hui Les Echos, citant des médias chinois. Deux navires de guerre français sont arrivés samedi à Shanghai pour une durée de sept jours : l’Aconit, frégate de type La Fayette, et le Dixmude, bâtiment de projection et de commandement (BPC) de la classe Mistral. Un déploiement qui aurait lancé les rumeurs sur ce possible accord, explique le quotidien.Le ministère de la Défense interrogé par Les Echos rappelle qu’il existe un un embargo sur les ventes d’armes à la Chine. D’autres clients pourraient être intéressés, comme le Portugal, les Pays-Bas, l’Australie ou l’Argentine. L’Egypte, le Canada ou l’Inde sont également régulièrement cités comme acheteurs potentiels des deux navires, le Vladivostok et le Sébastopol.