Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

10/06/15 | 13 h 58 min

LABRANG (TIBET), La police chinoise arrête quatre Tibétains moines du fameux monastère de Labrang dans l’Amdo

La police de la province du Gansu (nord-ouest de la Chine) a arrêté quatre moines d’un des grands et plus connus monastères Gelugpa; la police refuse d’indiquer aux membres de leur famille où  sont détenus ces les moines. Ces derniers étaient tous des résidents du monastère de Labrang Tashikyil, un site sujet à de fréquentes manifestations contre le régime de Pékin.

Trois des moines : Chunggey Jinpa, Kalsang et Jamyang ont été capturé par la police aux alentours de 19h00 vendredi 5 Juin alors qu’ils marchaient près du monastère, nous indique une source locale. « En dépit d’une loi chinoise exigeant des autorités d’informer les parents des détenus de l’endroit où ils sont détenus dans les 24 heures, leur lieu d’incarcération reste inconnue »

Le quatrième moine de Labrang, Kalsang Monlam, a été arrêté le ou vers le même jour par des policiers qui s’étaient déguisés en électriciens. « Après un premier échange ils ont indiqué au moine qu’ils étaient là pour faire des travaux de maintenance, ils ont forcé le moine à débloquer son téléphone portable et ont ensuite saccagé sa chambre et l’ont emmené, menottes aux poignets. »

Les familles des moines sont maintenant « très préoccupées par leur état de santé » nous indique la source ajoutant que dans des cas similaires de détention à Labrang, il s’est passé des mois et parfois même des années, avant que les autorités déposent formellement des accusations.

Des mesures de sécurité accrues ont été prise en mars dernier avec l’arrivée au monastère de centaines de policiers paramilitaires armés; ces mesures  semblaient destinées à prévenir les protestations du 10 mars, date anniversaire du soulèvement du peuple tibétain contre la domination chinoise de 1959. Pékin accuse les Tibétains en exil, y compris le Dalaï-Lama, d’alimenter la dissidence.

Le monastère de Labrang est depuis 2008 le théâtre de vives tensions contre le régime de Pékin. Les autorités chinoises ont renforcé leur dispositif de rééducation politique qui conduisent les moines à subir une forme d’éducation patriotique. Plusieurs immolations ont eu lieu dans le secteur de Labrang.

Traduction France Tibet