Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

15/05/15 | 23 h 04 min

La visite en Chine de Narendra Modi, Premier ministre indien, aprovoqué l’annulation de la rencontre de Amit Shah, chef du parti au pouvoir, avec le Dalai Lama

La prochaine visite en Chine du premier ministre indien a mis fin à la rencontre du chef du parti au pouvoir avec le Dalai Lama
Tibetan Review

 

On sait maintenant que M. Amit Shah, président du Bharatiya Janata Party (BJP), le parti indien au pouvoir, a annulé une rencontre prévue avec le chef spirituel tibétain en exil, le Dalai Lama, pendant un déplacement à Dharamshala le 2 mai, par peur d’offenser la Chine plutôt que par manque de temps, comme il avait été précédemment rapporté. Selon timesofindia.indiatimes.com le 11 mai, la rencontre a été annulée après un message du bureau du Premier ministre : il a été dit à Shah qu’une telle rencontre quelques jours avant l’importante visite en Chine du Premier ministre Narendra Modi serait « très inappropriée ».

« La rencontre, si elle avait eu lieu, aurait envoyé des signaux négatifs à la Chine. Ces signaux sont très importants en politique étrangère » aurait dit un haut représentant du BJP dont l’identité n’est pas communiquée.

Toutefois, l’annulation est vue seulement comme une programmation malencontreuse plutôt qu’un changement de position de M. Modi sur la question du Tibet. Selon des sources du BJP citées par indiatoday.intoday.in le 11 mai,  » Le premier ministre rencontrera sûrement Sa Sainteté le Dalai Lama à son retour de Chine. En fait, l’anniversaire du Dalai Lama est bientôt, en juillet. Le président du BJP a annulé sa rencontre avec le Dalai Lama parce que le gouvernement ne voulait pas que les Chinois soient contrariés par l’entrevue à la veille de la visite du premier ministre en Chine « .

Cependant, le rapport a également noté que M. Modi se coupait l’herbe sous le pied en prenant ses distances avec le Dalai Lama tout en promouvant l’Inde comme nation fondatrice du bouddhisme.