Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

01/07/15 | 18 h 48 min

DHARAMSALA, 15 juin 2015 : Lancement des livres d’un écrivain « disparu » par un groupe de défenseurs des droits de l’homme.

ecrivains

Par Tenzin Menkyi.

DHARAMSHALA, 15 juin – Le seul groupe de surveillance des droits de l’homme piloté par des Tibétains, le Tibetan Centre for Human Rights and Democracy (TCHRD) a présenté ce jour deux nouvelles publications : The Art of Passive Resistance (L’Art de la Résistance Passive) et Code of Conduct for Businesses Operating in Tibet (Code de conduite pour les entreprises opérant au Tibet) lors d’une conférence de presse ici à Norbu House.

Le livre, écrit à l’origine en Tibétain par Dhi Lhaden et intitulé Tungol Trimtung (Résister en coopérant avec la loi) a été publié en anglais sous un nouveau titre : The art of Passive Resistance (L’Art de la Résistance Passive). C’est le second livre de l’auteur traduit et publié par TCHRD, après Tessok Le Trun Pe Kecha (Des mots prononcés au péril de sa vie) en mars 2011.

Tsering Tsomo, à la tête du TCHRD, a exprimé son inquiétude concernant l’endroit où se trouve l’auteur, Dhi Lhaden, et a  incité chacun à lire le livre. « C’est un livre important que tout le monde doit lire, » a-t-elle- indiqué. Le neveu de l’écrivain, Lekbum, était invité au lancement.

« En raison de la politique chinoise de censure et des mesures drastiques à l’encontre de toute forme de liberté d’expression et d’information, de nombreux écrivains tibétains ne sont pas en mesure de publier leurs livres, » a ajouté Tsomo.

Dhi Lhaden, moine tibétain (défroqué, selon certaines sources) et intellectuel, est un écrivain basé à Amdo au Tibet. Il est né en 1980 dans le village de Dida, comté Pema (en chinois : Baima), dans la Préfecture Autonome du Tibet de Golog (en chinois : Guoluo – Province de Qinghai), dans la province tibétaine d’Amdo. Dès l’âge de 11 ans, il a étudié dans diverses institutions monastiques. Depuis 2008, il se rend dans différents endroits du Tibet pour observer, et pour  rendre compte des constats de ses concitoyens tibétains.

Lhaden explore des thèmes comme l’état de droit, la liberté, la paix, l’égalité et la non-violence. « Je ne veux aucunement la destruction du gouvernement chinois ni celle du peuple chinois. Je ne pense pas qu’aucun Tibétain nourrisse un tel souhait. Notre but est d’établir l’égalité et une coexistence pacifique entre les nationalités chinoises et tibétaines », écrit Lhaden dans l’introduction de son livre.

Code of Conduct for Businesses Operating in Tibet est une directive mettant en évidence les principaux problèmes relatifs aux droits de l’homme au Tibet, et  les obligations des entreprises en ce qui concerne ces droits. Le livre montre comment celles-ci peuvent éviter de contribuer ou de participer à la violation des doits de l’homme au Tibet.

Traduction France Tibet