Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

18/08/16 | 22 h 55 min par Tenzin Monlam

LARUNG GAR : En raison des démolitions imposées et de vives tensions, les cérémonies rituelles sont interdites

Larung ceremonies

Les cérémonies annuelles, qui se déroulent habituellement sur 10 jours à l’Académie Bouddhiste de Larung Gar, ont été interdites par les autorités chinoises par crainte d’un grand rassemblement au voisinage du site en cours de démolition, rapporte Radio Free Asia.

Selon une source d’informations, les cérémonies ont été déplacées vers le Monastère Shoru et n’ont été autorisées que pendant une seule journé, ce 15 août. « Ces cérémonies sont censées dissiper les obstacles et doivent rituellement être exécutées pendant dix jours à Larung Gar même, mais viennent d’être interdites cette année, en raison des démolitions en cours et des rapports tendus  qui existent dans cette  zone, »  précise la même source.

Il est aussi précisé qu’aussitôt les cérémonies terminées, moines et nonnes ont reçu l’ordre de retourner à Larung Gar, qui selon les nouvelles vidéos apparaissant sur les médias sociaux, est toujours en cours de démolition.
Ce plan de démolitions vise à réduire l’ importance de cette Académie de 10 000 à 5 000 étudiants avant 2017.
Les Tibétains vivant dans la Commune Nubsur, à moins d’un kilomètre de l’ Institution, sont forcés à vendre leurs terres, en échange d’une compensation symbolique.
« Les Tibétains ne souhaitaient pas vendre leur terre, mais ils sont forcés de s’en défaire puis sont alors expulsés de la zone », toujours selon cette source, qui précise que des plans sont prêts en vue de la construction d’un complexe touristique sur les terres confisquées.
Cependant, les activités de ces hôtels et restaurants planifiés ne seront accessibles qu’ aux Chinois hans, pas aux Tibétains.

Traduction France Tibet