Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

20/03/16 | 11 h 26 min

Le 10 mars commémoré dans le monde entier

(TibetanReview.net, le 12 mars 2016) – Les Tibétains libres à travers le monde, rejoints par leurs partisans, ont marqué le 10 mars le 57ème anniversaire de leur soulèvement contre l’occupation chinoise de leur patrie par des protestations, en faisant flotter des drapeaux tibétains devant des bâtiments publics importants et des maisons privées, et en faisant des discours. Ils ont condamné la politique continue de la répression violente du peuple tibétain et ont appelé la Chine pour résoudre des problèmes politiques vieux de plusieurs décennies par le dialogue. La journée a également été marquée comme la Journée des Martyrs tibétain, pour plus de 1,2 million de Tibétains qui sont morts depuis que la Chine a commencé son invasion du Tibet en 1949, en particulier les plus de 400 tibétains qui se sont immolés depuis février 2009.

A Dharamshala en Inde, le leader de l’administration en exil, Sikyong Lobsang Sangay et le président du parlement tibétain en exil Penpa Tsering, se sont adressés à des milliers de personnes dans la cour du Tsuglakhang, remémorant les 57 ans d’horreur endurées par les Tibétains sous le joug chinois. Ils ont souligné que la résolution du problème par le dialogue et l’octroi d’une autonomie de territoire tibétain ethniquement contiguë sous souveraineté chinoise serait mutuellement bénéfique.

Le rassemblement a été organisé conjointement par le Parti national démocratique du Tibet, Tibetan Youth Congress (le Congrès des Jeunes Tibétains), Students for a Free Tibet (Les étudiants pour le Tibet Libre), Le Mouvement Goutchoussoum et l’Association des femmes tibétaines.
D’autres événements commémoratifs ont eu lieu, organisés par des Tibétains et leur soutien dans plusieurs villes à travers le monde.

Dans la capitale de l’Inde New Delhi, des dizaines d’activistes du congrès de la jeunesse tibétaine ont été arrêtés après avoir manifesté devant l’ambassade de Chine. Beaucoup avaient peints sur leur visage le drapeau tibétain, qu’ils tenaient également dans leurs mains, et étaient vêtus de noir. Ils ont crié des slogans tels que  » la Chine sort » (du Tibet) et « Soutenez-nous s’il vous plaît » avant d’être maitrisés et emmenés dans des bus de la police, a rapporté laprensasa.com le 10 mars.

Un plus grand rassemblement a eu lieu à Jantar Mantar, près de Connaught Place, avec la participation d’un grand nombre de partisans indiens.

Dans le centre de Bangaluru IT an sud de l’Inde, environ 600 Tibétains ont effectué une marche pour la paix la veille de la commémoration du soulèvement, a déclaré le rapport de laprensasa.com. La commémoration et les manifestations ont également eu lieu dans de nombreuses autres villes de l’Inde, à la fois par les Tibétains et des sympathisants indiens.

ÉTATS-UNIS

Plusieurs rapports sur internet ont également évoqué la commémoration et les protestations organisées dans plusieurs villes américaines. Le leader démocrate Nancy Pelosi et le représentant Jim McGovern ont publié un article dans le USA Today le 10 mars. Décrivant leur expériences au Tibet lors de leur visite en tant que membres de la délégation du congrès américain en novembre 2015, ils ont appelé les autorités chinoises à engager le dialogue avec le Dalaï Lama dans le cadre de ce qu’ils décrivent comme une opportunité « étroite mais réelle » pour le gouvernement chinois de réévaluer sa politique envers le Tibet.
Dans le centre-ville de Santa Fé, au Nouveau Mexique, des dizaines de Tibétains ont défilé du centre de Santa Fe à l’état Capitol sur le Paseo de Peralta où une commémoration a eu lieu, suivie d’un rassemblement dans les rues.

La presse a également rapporté des faits similaires dans l’Utah, au centre ville de Minneapolis (plus de 400 personnes), Ithaca et nombreuses autres villes.

CANADA

Au Canada, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville de Calgary le 10 mars pour commémorer le jour du soulèvement national tibétain. Agitant le drapeau tibétain et brandissant des pancartes avec des slogans tels que « droits de l’homme au Tibet », « Autoriser les médias au Tibet » et « Arrêtez la torture au Tibet», le groupe a terminé sa marche devant le Consulat général de la République populaire de Chine.

Australie

En Australie, à Sydney, de nombreux Tibétains se sont rasés la tête pour rendre hommage à Kalsang Wangdu (18 ans) et Dorje Tsering (16 ans), qui se sont immolés la semaine précédente au Tibet et en Inde.

Belgique

A Bruxelles, plus de 250 Tibétains et partisans européens se sont rassemblés sur le Square Schuman près de la Commission et du Conseil européens pour la commémoration. M. Thomas Mann, un membre allemand du Parlement européen et président du groupe d’intérêt du Tibet, a fait une déclaration. La foule a ensuite marché vers l’ambassade de Chine, en criant des slogans.

Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, les manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade chinoise de Londres et ont ensuite marché dans le centre de Londres jusqu’à la cathédrale de Westminster, où plus tard dans la soirée un événement culturel tibétain était organisé. Tibet Society, a appelé le premier ministre David Cameron à rencontrer le Dalaï Lama et les gouvernements a travaillé ensemble afin de résoudre la crise au Tibet.

France

En France, le maire du 2nd arrondissement de Paris, M. Jacques Boutault, a levé le drapeau tibétain devant la mairie lors de la commémoration où plus de 400 Tibétains et soutiens étaient présents. Le sénateur André Gattolin, vice président du groupe Tibet du Sénat français, était parmi ceux qui se sont adressés à la foule. Elle s’est ensuite rendu devant l’ambassade de Chine en criant des slogans.

République Tchèque

A Prague, sur une proposition du ministre de la culture m. Daniel Herman (chrétien démocrate, KDU_CSL), la chambre des députés a observé une minute de silence en hommage aux victimes de l’invasion et de l’occupation chinoise au Tibet. Plus tard dans la journée, la foule d’environ 150 personnes est allée jusqu’à l’Ambassade chinoise accompagnée de musique tibétaine.

Pays baltes

Les membres du parlement des trois états baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie ont rejoint les soutiens au Tibet en publiant une déclaration commune, déplorant la situation actuelle au Tibet et demandant à la Chine de commencer immédiatement un dialogue avec le Dalaï Lama et l’administration tibétaine en exil, soulignant qu’ils cherchent seulement l’autonomie du Tibet vis à vis de la République Populaire de Chine.

Japon

Au Japon, près de 80 Tibétains et soutiens japonais se sont rassemblés le 6 mars au parc Shibuya Miyashita pour commémorer le jour du soulèvement. La marche s’est rendue à l’intersection en face de la gare de Shibuya (le carrefour le plus célèbre du Japon) une déclaration sur la situation actuelle au Tibet et un appel pour une intervention a été lu plusieurs fois. M. Makino Sensei, ancien premier ministre et soutien au Tibet était parmi ceux qui se sont adressés à la foule.

Traduction France Tibet