Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/10/15 | 13 h 16 min

Le Congrès de la Jeunesse Tibétaine (TYC) met fin à la grève de la faim suite aux réactions des Nations Unies

New Delhi – Le 11 octobre, le 32ème jour de la grève de la faim entamé par le TYC a officiellement pris fin suite à la réaction des Nations Unies. Dans une lettre au TYC, Ivan Simonovic, secrétaire général adjoint aux droits de l’Homme, a demandé la fin de la grève et a assuré que la voix du peuple tibétain serait entendue.

La lettre a été remise au TYC par Yuri Afanasiev, coordinateur résident des Nations Unies et représentant résident du PNUD en Inde, le président du TYC Tenzing Jigme a déclaré : « C’est une grande victoire pour le peuple tibétain. » Et a ajouté que « le pouvoir des méthodes de résistance non-violente et le fait que quand nous nous rassemblons pour nous battre pour notre pays – nous gagnons, il en ressort clairement une victoire. »

La grève de la faim avait été lancée le 10 septembre et les participants dont trois dirigeants du TYC, Tamdin Hrichoe, Tenzin Wangchuk et Tsewang Dolma, ont été amenés de force à l’hôpital par la police le 30 septembre.

La campagne a rencontré un important soutien et solidarité de beaucoup de Tibétains à travers le monde ainsi que celui des dirigeants Indiens et de membres de la communauté, comme plusieurs membres du parlement indien, des anciens ministres, des activistes sociaux, des organisations étudiantes et des défenseurs du Tibet ont rendu visite aux grévistes de la faim.

TYC a déclaré dans un communiqué de presse que le succès de la grève a inspiré l’ensemble de la nouvelle jeune génération tibétaine, invoquant un sens du renouveau nationaliste et patriotique du mouvement de liberté tibétain. Tamdin Hrichoe ajoute que « le soutien des étudiants, de la jeunesse et des membres de la communauté a été formidable. Ce genre de soutien et d’unité est très important dans notre lutte et il doit continuer pour nous permettre de regagner notre pays. »

Les participants à la grève de la faim ont été amené à l’hôpital pour subir des examens et assurer leurs rétablissements.

Traduction France Tibet