Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

27/05/15 | 13 h 47 min

Les arrestations arbitraires se poursuivent au Tibet

Au Tibet les autorités chinoises ont arrêté deux jeunes Tibétains soupçonnés d’avoir diffusé des écrits et images politiquement sensibles sur le microblog populaire WeChat, selon les sources.

Lhundroub 27 ans et Rithar 21 ans ont été placés en détention séparément le 22 mai, selon nos contacts locaux.

Les deux jeunes tibétains sont originaires du village de Traktse dans le comté de Dingri à Shigatse (en chinois, Rikaze) dans la préfecture de la Région autonome du Tibet.

« Lhundroub, moine au monastère de Traktse Chakjomo, a été arrêté dans le village de Traktse, tandis que Rithar lui a été arrêté dans la capitale à Lhassa, »

« Aucune raison n’a évidement été donnée sur leur détention, mais les Tibétains locaux pensent qu’ils ont été repéré en envoyant des écrits et des photos du Dalaï Lama sur leurs comptes WeChat, » a-t-on appris.

Les autorités chinoises ont intensifié leur contrôle et la modération sur les flux d’information dans les régions tibétaines qui défient Pékin suite à différentes protestations et aux immolations. Les images du Dalai Lama sont considéré par les autorités comme un contenu particulièrement sensible.

Une autre source a confirmé que les deux jeunes garçon avaient été placés en détention, mais a indiqué des dates différentes de leur détention par la police, mentionnant que Rithar avait été arrêté le 16 mai et Lhundroub le 19 mai.

D’autres arrestation arbitraire ont également eu lieu

Un autre habitant du village Traktse a été arrêté à la fin de l’année dernière après que la police ai trouvé des photos politiquement sensibles sur son téléphone portable.

Tobgyal, âgé d’environ 23 ans, a été arrêté à Lhassa le 26 décembre dernier alors qu’il travaillait sur un chantier de construction, indique une source locale de RFA. Il a été remis aux autorités de Dingri le 12 janvier puis relâché le lendemain, à la condition qu’il ne voyage plus en dehors de sa région d’origine. Le frère aîné de Tobgyal, Tsewang Dondrub, a plus tard été arrêté à son tour le 17 janvier, selon les sources.

Rapporté par Thubten Sangye pour le service tibétain de RFA. Traduit par Karma Dorjee. Rédigé en anglais par Richard Finney. Traduit en Français par France Tibet