Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

08/03/16 | 12 h 30 min

Les médias publics pro-chinois de Hong Kong déconseillent à des célébrités chinoises de côtoyer des défenseurs du Dalai Lama.

L’acteur Tony Leung reçoit la distinction d’officier de l’Ordre des Arts et des Lettres à la Résidence française à Hong Kong, Juin 8, 2015. (Photo: RFA)

La chanteuse hongkongaise Faye Wong, l’acteur hongkongais Tony Leung Chiu-wai ainsi que l’acteur chinois Hu Jun ont été critiqués par les médias publics chinois pour avoir côtoyé « deux figures centrales du groupe du Dalai Lama » lors d’un événement tibétain bouddhiste en Inde, qui s’est déroulé récemment.

Le quotidien hongkongais pro-chinois a cité tibet.cn, site d’informations focalisé sur le Tibet, en rapportant dans un commentaire que beaucoup d’acteurs occidentaux célèbres ont été critiqués pour le soutien qu’ils affichaient au Dalai Lama et que les célébrités chinoises auraient dû retenir la leçon.

L’article écrit : « Pourquoi Faye Wong et Tony Leung les côtoient-ils, tout en sachant qu’ils sont les têtes des forces séparatistes ? Mais que diable font- ils ? ».

Hu a répondu, via les médias sociaux, qu’il ignorait la présence de « forces séparatistes » dans la foule. « Je ne connais aucun séparatiste. J’étais simplement dans un rassemblement religieux priant pour des bénédictions. En tant que Chinois, je suis contre tout commentaire ou action qui viserait à séparer notre pays ! » cite SCMP.com rapportant des propos de Hu le 26 février.
Ce commentaire décrit Faye Wong en « porte-parole pour ce pèlerinage en Inde » car elle s’y est rendue plusieurs fois de par le passé pour vivre sa foi. Cependant, il insiste sur le fait que les célébrités devraient être plus prudentes sur leurs activités religieuses car « se mêler avec les forces séparatistes » est au-delà des limites de la liberté religieuse.

Il y a deux ans de cela, la star Jet Li fut accusée de financer « les forces séparatistes » du Dalai Lama après que sa femme et lui aient étés photographiés en compagnie du Dalai Lama  rapporte encore SCMP.com.

En qualifiant l’outrage fait au Parti Communiste d’outrage public, le commentaire a cité l’exemple de l’acteur hongkongais Anthony Wong Chau-wang qui affirma son soutien pour le mouvement Occupy ; l’acteur hongkongais Chapman To, qui fit un commentaire critiquant la Chine continentale ; la chanteuse taiwanaise A-Mei, qui chanta l’hymne taiwanais lors d’une inauguration présidentielle ; enfin la chanteuse taiwanaise Chou Tzu-yu, âgée de seize ans, forcée de s’excuser publiquement pour avoir agité le drapeau taiwanais dans un show télévisé.

L’articleconclut avec un avertissement adressé à  ces trois personnalités afin qu’ils surveillent leur conduite annonçant que, s’ils agissaient comme ils l’entendaient au nom de la liberté, ils auraient à se repentir de leurs actions.

Traduction Brice BAILLIF pour France Tibet