Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

08/04/15 | 18 h 51 min

Les Tibétains demandent la libération d’un important Maître bouddhiste, injustement accusé et condamné ….

petition Tenzin Delek

Lien de la pétition pour la libération de Tenzin Delek Rinpoche

Phayul

DHARAMSHALA : Les exilés tibétains et leurs sympathisants demandent à la Communauté internationale d’assurer la libération dans les plus brefs délais d’un moine bouddhiste emprisonné par le pouvoir chinois depuis 2002 pour ses liens supposés avec un attentat à la bombe.Les Etudiants pour un Tibet Libre, -SFT- section Inde, et la Communauté au service de Trulku Tenzin Delek, ont débuté une campagne pour demander la libération de Trulku Tenzin Delek, sur motifs médicaux. Ce dernier est âgé de 65 ans, est une figure religieuse d’importance ; il est considéré comme un philanthrope. Sur la photo d’une manifestation en sa faveur, nous pouvons observer, devant une geôle reconstituée, un activiste déguisé en médecin tenant une affiche pour la libération du moine avec une autre activiste assis derrière les barreaux portant le masque du Trulku. Penpa Tsering était invité d’honneur de l’événement en sa qualité de porte-parole  du Parlement Tibétain (en exil, NdT). Il était accompagné par Bawa Kelsang Gyaltsen, membre du Parlement, et d’une nonne, ancienne élève du Trulku.

Yunten Lobsang, un ancien élève de Tenzin Delek Rinpoche déclarait : « Cela fait 13 ans que Tenzin Delek Rinpoche est en prison, sa santé est mauvaise avec des problèmes cardiaques et de tension artérielle »

Il ajoutait : « Lors d’une des rares visites en prison, la famille du moine put parler à un docteur soupçonnant une détresse cardiaque chez Tenzin Delek Rinpocheet nécessitant une opération chirurgicale. »

La famille de Tenzin Delek a lancé en 2014 un pétition demandant la libération pour raisons médicales, ce que prévoit la loi chinoise en de tels cas. Les autorités restent muettes face à la pétition et ne délivrent plus d’autorisation de visite à la famille.

Dorjee Tseten, Président de Free Tibet Asia, déclarait : «  Le cas de Tenzin Delek Rinpoche reflète la dramatique situation des Tibétains au Tibet. Sur les 13 dernières années, le Gouvernement chinois a rebouté les milliers de demandes de libération du moine tibétain, innocent leader de sa communauté. Nous demandons aux leaders du monde entier de faire pression sur le Gouvernement chinois pour qu’il consente à la libération pour raisons médicales de Tenzin Delek Rinpoche afin qu’il puisse accéder aux soins médicaux. »
Accusé le 2 décembre 2002 de « terrorisme et d’incitation au séparatisme, » Tenzin Delek avait été condamné à la peine de mort avec deux ans de sursis par la Cour Intermédiaire du Peuple de la Préfecture tibétaine autonome de Kardze. Sa culpabilité se base sur la confession sous torture de Lobsang Dhondup, son neveu et supposé complice, condamné à la peine capitale et exécuté le 26 janvier 2003. En 2005 la peine capitale de Tenzin Delek a été commuée en prison à vie, puis réduite de 20 ans. Lors du procès, aucune preuve autre que la confession de son neveu n’a été présentée et Tenzin Delek n’a cessé de clamer son innocence.

Dorjee ajoutait : “Dans le courant de cette année, le Comité des Nations Unies contre la Torture étudiera de nouveau l’application de la convention contre la torture par la Chine. Le niveau de violence à l’égard des prisonniers politiques tibétains est extrême, des Tibétains sortent de leur détention avec de graves séquelles : des amputations, des lésions d’organes, des syndromes post-traumatiques. Des Tibétains qui auraient pu survivre à leurs tortures sont morts du fait du refus à l’accès aux soins médicaux. Cela va à l’encontre des Conventions internationales et de la loi pénale chinoise quant à l’accès aux soins prévus pour les détenus. »

Penpa Tsering inaugura un nouveau livre sur la vie du Trulku publié par l’association formées par ses anciens étudiants.

Il a été présenté une pétition de International Tibet Network, une alliance de 180 ONG appelant les Gouvernements de ce monde à faire pression pour la libération pour motifs médicaux de Tenzin Delek Rinpoche. Les pétitions seront remises le 21 juin, journée internationale des victimes de tortures, aux divers Ministres des Affaires Etrangères.

Traduction France Tibet