Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/08/15 | 10 h 48 min

L’expansion d’un site minier controversé près de Lhassa

L’exploitation minière dans la vallée de Gyama. Photo d’archives.

(Tibetan Review 07 août 2015) – La Chine a déclaré la construction d’une nouvelle route desservant  un nouveau site d’exploitation minière dans une région déjà fortement minée et polluée près de la capitale du Tibet occupé, Lhassa. Les constructeurs de routes chinoises ont été occupés à couper une nouvelle piste menant à la vallée de Gyama riche en minéraux dans le comté de Maldro Gongkar (chinois: Mozhugongka) a rapporté Radio Free Asia le 5 août.

Beaucoup de travailleurs ont également été vus au travail dans un nouveau site minier. Selon le rapport d’un Tibétain en exil citant des contacts locaux, l’exploitation minière sur le nouveau site devrait commencer dès ce mois-ci.

La zone de Gyama, connue pour ses riches gisements d’or, d’argent et de cuivre ainsi que de molybdène et d’un certain nombre d’autres minéraux, reste l’un des sites miniers chinois le plus controversé du Tibet. Les Tibétains qui avaient protesté contre le détournement et la pollution de leurs rivières d’eau potable avaient été brutalement battus et condamnés à des peines de prison de longue durée.

En mars 2013, un glissement de terrain catastrophique avait eu lieu sur l’un des sites miniers. Il avait tué 83 travailleurs de la mine, la quasi-totalité d’entre eux était des Chinois. Seuls deux mineurs Tibétains travaillaient sur le site, démentant l’affirmation souvent répétée de la Chine que de tels projets génèrent des emplois et sont une aubaine pour les Tibétains locaux.

Traduction France Tibet