Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

02/05/17 | 15 h 18 min

Libération d’un moine contestataire après trois ans d’incarcération

Le moine tibétain Lobsang Gyatso après sa libération le 19 avril 2017

Un moine tibétain emprisonné, il y a de cela trois ans dans le Sichuan, pour son engagement dans la résistance à la domination chinoise dans les provinces tibétaines, vient d’être libéré après avoir accompli la totalité de sa peine, si l’on en croit des informations fournies par une source vivant sur place.

Un habitant de la région se confiant au département Tibet de Radio Free Asia, sous condition d’anonymat, a en effet rapporté que Lobsang Gyatso, un moine du monastère de Kirti situé dans la préfecture autonome tibétaine de Ngaba – Aba en chinois – du district de Ngaba, a été libéré le 19 avril : il est retourné vivre dans sa famille.

Gyatso, âgé d’environ 23 ans avait engagé, seul, une action de protestation le 02 avril 2014 sur la grand-route  menant au  siège district ; l’informateur précisait en ces termes la naturede cette manifestation : « Il était porteur d’un drapeau tibétain et en appelait à la liberté pour le Tibet tout en louant le leader spirituel en exil, sa sainteté le Dalai Lama. « Il a échappé à l’arrestation et est retourné dans son monastère après son action, mais le 15 avril,  la police investissait ses quartiers au sein du monastère et procédait à son arrestation ».

Au bout de sept mois de détention, Gyatso avait été reconnu coupable de subversion et condamné à trois ans d’emprisonnement par le Tribunal Populaire Intermédiaire du territoire de Bathan également situé dans la préfecture de Ngaba. L’informateur a ajouté que « son état de santé actuel est inconnu ».

Des témoignages ont rapporté par ailleurs  que l’action de protestation du mois d’avril 2014, perrpétrée par Gyatso fut suivie un peu plus tard par un autre geste de protestation  : celle d’ un moine de Kirti âgé de 19 ans nommé Lobsang Tenpa qui fut ensuite  frappé et détenu par la police après qu’ il ait, lui aussi, revendiqué publiquement la liberté pour le Tibet. Il fut libéré le 05 mai 2016 après avoir purgé deux ans de prison.

Le monastère de Kirti et la localité principale de la préfecture de Ngaba ont été le théâtre répété d’auto-immolations et d’autres actions de protestation au cours de ces dernières années de la part de moines, d’anciens moines, de nonnes et de Tibétains luttant contre la domination chinoise.

Rapporté par Lhuboom pour le département Tibet de RFA et traduit par Karme Dorjee.

Ecrit en anglais par Richard Finney.

Traduit de l’anglais par Éric Pegorer pour France-Tibet.