Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

24/11/17 | 21 h 29 min

ZILKAR (TIBET ) : Lobsang Jinpa, moine et chanteur tibétain, libéré après 5 ans de geôle chinoise …

Lobsang Jinpa dans son monastère de Zilkar avant son arrestation

Détenu depuis 5 ans dans une prison de la province du Qinhai pour avoir écrit et chanté des textes en l’honneur d’un ancien leader religieux tibétain, un moine est libéré.

Selon une source tibétaine, Lobsang Jinpa, un moine du monastère de Nyaltso, a été relâché le 30 octobre. Il est désormais retourné chez lui à Zilkar.

 « Les restrictions sur Internet et sur les autres moyens de communication pendant le 19ème Congrès du Parti Communiste Chinois ont empêché la nouvelle de sortir du Tibet avant la date de publication de cet article », déclarait la source anonyme,  ajoutant que le moine avait été frappé avant sa libération.

Lors de sa libération, [les autorités] n’ont pas fourni de précisions sur la santé de Jinpa ; pourtant, il y a trois, nous avions appris qu’il souffrait du foie et des reins, et d’une trop pauvre alimentation.
Jinpa est âgé de 35 ans, il avait été emprisonné en 2012 avec d’autres moines suspectés « d’activités séparatistes ».

« Pourtant, la police chinoise l’avait de nouveau arrêté et condamné pour 5 ans de prison, puni pour avoir collaboré avec le chanteur tibétain Lo Lo. Ils avaient composé et produit ensemble un album contenant une chanson en mémoire du dernier Panchen Lama», précisait la source, et celle-ci de continuer : « Lobsang Jinpa a été accusé d’avoir écrit les paroles de cette chanson. »

En septembre 2012, la police chinoise avait conduit un raid dans le monastère de Zilkar où Jinpa avait été arrêté aux côtés de Ngawang Monlam et Sonam Ygnyen.  Sonam Sherab avait été emprisonné pour avoir pris des photos du raid policier.

Des ordinateurs et des DVD trouvés dans les chambres des moines avaient été saisis. La police avait frappé et mis en joue les moines qui avaient plaidé pour leurs camarades.
Au moins 3 des moines mis en garde à vue avaient été suspectés de fournir des informations détaillées sur deux auto-immolations qui avaient eu lieu plutôt dans l’année. Un autre moine avait été trouvé en possession de photos du chef spirituel en exil, le Dalaï Lama.

La Chine  enferme nombre d’écrivains, d’artistes, de chanteurs et d’éducateurs qui ont osé affirmer leur nationalité  de Tibétains et  voulu défendre les droits civiques des Tibétains lors des manifestations de 2008 qui as’ étaient déroulées dans toute la région.

Reportage de Kunsang Tenzin pour RFA’s Tibetan Service.

Traduit du tibétain par Dorjee Damdul. Ecrit en anglais par Richard Finney.

Traduction française : France Tibet

 

Image : Lobsang Jinpa dans son monastère de Zilkar avant son arrestation
Source RFA