Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

02/03/20 | 12 h 56 min

« Libérez les Ouïghours! » : APPEL… Ne laissons pas l’actualité du coronavirus masquer un crime contre l’humanité

Libérez les Ouïghours!

JE SIGNE

Au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à nos parlementaires et aux entreprises travaillant en Chine :

La détention et le lavage de cerveau d’au moins un million de personnes innocentes est un crime contre l’humanité et nous exigeons que vous réagissiez. Nous vous demandons de condamner cette atrocité et d’imposer des sanctions ciblées ainsi que des mesures de désinvestissements pour obliger le régime chinois à respecter les droits humains fondamentaux et le droit international. Nous ne pouvons pas autoriser la surveillance permanente, l’endoctrinement forcé, l’emprisonnement de masse, le viol organisé, la torture et la destruction culturelle de tout un peuple. L’Histoire se souviendra des Ouïghours et de votre réponse.


 

871 164 personnes ont signé. Atteignons 1 000 000

Le coronavirus a mis la Chine sous le feu des projecteurs, mais il y a une autre crise que le pays essaye de cacher au reste du monde: 1 million d’Ouïghours sont détenus et endoctrinés de force par les autorités chinoises!

Des femmes sont brutalement violées et torturées, des enfants arrachés à leurs parents.

Difficile de croire que cela se passe en 2020! La plupart de nos gouvernements ne sont pas assez courageux pour dénoncer ce scandale, mais nous ne resterons pas silencieux! Dans quelques jours, l’ONU se réunit au sujet de cette horreur et selon des sources bien informées, un appel international pourrait convaincre les gouvernements les plus puissants de tenir tête à la Chine. Si chaque personne qui lit cet appel le signe, nous pourrons remettre un million de signatures avant la réunion — 1 pour chaque Ouïghour détenu!

Nous ferons ensuite entendre la voix des survivants auprès des parlements du monde entier et mettrons les grandes entreprises sous pression afin qu’elles ne se rendent plus complices de ce génocide culturel — montrons à la Chine et au reste du monde que nous ne relâcherons pas la pression tant que les Ouïghours ne seront pas libres.

Publié le 21 Février 2020

Parlez-en à vos amis!