Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

18/05/15 | 23 h 06 min

LINSHUI ( CHINE ), 17 mai 2015 : Colère à Linshui… pas de train pour cette ville d’un million d’habitants

Lin

 

 

Capture d’écran de la vidéo ci-dessous.

Le projet était sur les rails depuis plusieurs années. Mais la semaine dernière, les habitants de Linshui – dont la population équivaut à celle de Marseille – dans le sud-est de la Chine ont appris dans les médias que le train passerait finalement dans une région plus à l’ouest. Cette voie ferrée étant particulièrement importante pour le développement économique de la région, la nouvelle est mal passée.

Dimanche 17 avril, 30 000 manifestants sont donc descendus dans les rues pour manifester pacifiquement leur désaccord, scandant « Rendez nous notre train » ou « Nous voulons la prospérité et le développement ! ».

Mais le rassemblement a dégénéré en affrontements avec la police. Sur les réseaux sociaux chinois, des images des visages ensanglantés des manifestants commençaient à circuler, poussant les autorités chinoises à censurer le terme « Linshui ».

La police et les manifestants le 16 mai.

Les autorités locales reconnaissent que plus de 30 policiers et 38 manifestants ont été blessés et qu’une ambulance et deux voitures ont été brûlées, tout en décrivant les manifestants comme « minoritaires ». Elles affirment qu’aucune décision n’a été prise concernant le parcours du train et que des négociations sont toujours en cours.

 

Les manifestants jettant des pierres le 17 mai.

Ce n’est pas la première fois qu’un projet de chemin de fer génère des tensions en Chine : les habitants de deux villes de la province de Hunan, Shaoyang et Loudi, avaient manifesté début mai car les deux localités sont en compétition pour la construction d’une ligne d’un train à grande vitesse.

linshui_CRS

 


 

 

4 dead, scores injured in protest against Chinese railway project
Phayul[Monday, May 18, 2015 22:25]

By Phuntsok Yangchen

DHARAMSHALA, May 18: Tens of thousands of Chinese people yesterday gathered in Wanxing Square in the center of Linshui County to protest against a proposed route of a new railway line in central China’s Sichuan province.

The protest led to clash between police and residents of Linshui County resulting in the death of four dead including a 12-year-old boy and over 100 injured.

Last week, residents of Linshui County found out that the Guang’an Urban Development Committee favor another plan stretching the railway line more than 200 kilometers bypassing Linshui.

Residents of Linshui County marched about 3km after they were informed that a planned 200 kilometer stretch of railway would be built to bypass their community.

The residents want to have a proposed railway linking Dazhou to Chongqing to pass through their county in the centre of Sichuan. The county currently has no railway, waterway, or airport.

Photos of injured demonstrators soaked in blood were circulated on social networking sites like Wiebo, China’s own version of Facebook which is banned in China.