Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

19/05/16 | 7 h 50 min

Lomik condamné après plus d’un an de détention

lomik

Les autorités chinoises ont condamné encore un autre écrivain tibétain après l’avoir gardé en détention préventive pendant plus d’un an.

Lobsang Jamyang, Lomik de son nom de plume, écrivain prolifique et courageux ainsi que moine du monastère de Kirti a été condamné à 7 ans et demi de prison, lors d’un procès à huis clos tenue à Lunggu (province du Sichuan). Sa famille n’était pas au courant du procès et aucun détail sur sa condamnation ne leur a été communiqué.

Ce 9 mai, Lobsang a été autorisé par la Cour populaire de Lunggu à rencontrer sa famille pendant une demi-heure.  Au cours de la brève rencontre, il a expliqué à sa famille que les autorités ont porté sur lui des accusations de «divulgation de secrets d’État» et «d’activisme séparatistes » entre 2009 et 2015 ,sans aucune preuve. Cependant Lobsang a démenti ces charges.

Lomik_in_detentionL’an dernier, TCHRD avait rapporté la détention arbitraire de Lobsang Jamyang, enlevé dans une rue de la ville de Ngaba par la police, à environ 23h30 le 17  avril 2015. Il a été détenu secrètement pendant plus d’un an, et soumis à la maltraitance, à une série d’interrogatoires et à la torture. Même après sa condamnation, les autorités chinoises n’ont fourni aucune preuve claire pour corroborer les accusations portées contre lui.

Peu après sa mise en détention, quelque 20 écrivains tibétains avaient conjointement rédigsé un article sur Lomik, suggérant que le moine était très probablement détenu pour ses essais au sujet de la suppression de la liberté d’expression, la destruction de l’environnement tibétain, du soulèvement tibétain en 2008, des auto-immolations et pour sa participation à un panel de discussions sur les questions touchant les Tibétains.

Lobsang est né dans le village nomade  de Meuruma et entra au monastère l’âge de six ans. Au moment de son enlèvement, il poursuivait une licence en bouddhisme au monastère de Kirti. Il a également étudié la philosophie traditionnelle tibétaine et les sciences au célèbre Institut boudhiste Larung Gar et à l’Université Nord-Ouest de Lanzhou . En 2010, Lomik  écrit un livre intitulé « The Yellow Fog »  publié à Xining. Il a également contribué à des articles de sites web en langue tibétaine populaire tels que Chomei, Sangdhor et Tso Ngon. Ses articles plus récents sont intitulés «  Story Shackled By Iron Chains », « Weapons Target Writers of Ngaba », et « Until I Die, I Will Express My Views ».

The_Yellow_Fog

The Yellow Fog

Avec d’autres écrivains tibétains populaires, y compris Shokjang, Lobsang Jamyang avait participé à un certain nombre de discussions de groupes tels que Siling Zsa Nyimei Khadha – Dimanche débat à Xining – à l’Université des minorités du Qinghai. A Ngaba, il avait organisé des discussions du dimanche, entre autres sur le poète Dondrup Gyal . Et dans sa ville natale de Meuruma, il avait organisé un débat public sur le thème «le déni de la liberté d’expression.» Lomik a pu encourager de nombreux jeunes Tibétains à travers ces débats.
Traduit par Maxime Belhache pour France Tibet

Source TCHRD.org